Vous êtes ici
19/02/21
10:34

Huit mois de prison ferme pour une course poursuite alcoolisée avec la police

Jeudi 18 février, Mohamed B. comparaissait pour avoir tenté de fausser compagnie aux forces de l’ordre.

Le tribunal judiciaire de Strasbourg ce jeudi 18 février. © Julien Lecot

A peine arrivé dans le box, doudoune du Real Madrid sur le dos, Mohamed B., 26 ans, "reconnaît et regrette tout". "Tout", ce sont ces six infractions - pour la plupart en récidive -, qu’évoque le président ce jeudi 18 février au tribunal de Strasbourg : conduite en état d’ivresse, sans permis, refus d’obtempérer, résistance violente à une interpellation…

Les faits remontent à la veille au soir. Mohamed B. se balade en C3 dans la capitale alsacienne avec deux jeunes femmes. Lui est assis côté passager. Il n’a pas le permis. Il est alcoolisé. Lorsque la police les contrôle, personne n’est en mesure de fournir les papiers du véhicule, ni la moindre assurance ou carte d’identité. Les fonctionnaires embarquent la conductrice, et laissent sur place le prévenu et la troisième personne.

"C’est le choc, je suis parano"

Les minutes passent. Mohamed B. décide de reprendre le volant, sous l’insistance de la deuxième passagère, insiste-t-il. Manque de chance, ils croisent de nouveau la route des policiers qui ramenaient la conductrice initiale. Une course poursuite s’engage, avant que la C3 ne s’arrête violemment et que les forces de l’ordre viennent la percuter. Mohamed B. conteste toute fuite : "Quand je les ai vus, ils n’avaient pas mis le giro. Et dès que j’ai vu le giro, j’ai freiné." "Et pourquoi ensuite vous prenez la fuite à pieds ?" interroge alors le président. "C’est le choc, je suis parano." Il baisse son masque l’espace d’un instant pour montrer sa lèvre, abîmée dans l’accident.

Les policiers lui courent après. Ils racontent dans leur déposition avoir rattrapé le prévenu, avant que celui-ci ne se dégage et prenne de nouveau ses jambes à son cou. Il finit par s’arrêter lorsqu’il voit l’un des agents sortir son arme de service. A mesure que le juge continue son récit, Mohamed B. le complète avec sa version des faits. Il n’a pas couru, ne s’est pas débattu lorsque les forces de l’ordre ont tenté de lui passer les menottes, et s’il a refusé de se soumettre aux contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants, c’est "parce que ça ne va pas dans (sa) tête" et qu’il "ne fait confiance à personne". "C’est exactement comme ça que ça s’est passé", reprend-il les larmes aux yeux, martelant qu’il ne serait "jamais monté dans cette voiture" s’il n’y avait pas eu l’alcool et cette femme.

"Il n’a pas le permis mais il a passé le code"

L’avocate des policiers s’avoue perdue face à ses arguments : "Je n’ai pas bien compris sa ligne de défense. Au début il nous dit qu’il reconnaît tout, puis au final, on dirait qu’il ne reconnaît rien." La procureure, Anne-Gaëlle Breit, interroge aussi la version avancée par Mohamed B., rappelant que les policiers et la passagère tiennent le même discours, conforté par les images de vidéo surveillance. "Je ne vois pas d’autres solutions que l’emprisonnement", explique-t-elle, rappelant que le prévenu a déjà été condamné douze fois depuis 2012, et que la plupart des infractions constatées le 17 février sont faites en "état de récidive légale". Elle requiert 12 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

L’avocate du prévenu, Me Rafiei-Damneh, insiste sur les remords affichés par son client qui "reconnaît qu’il n’avait pas à monter dans ce véhicule". Elle plaide pour qu’on offre à Mohamed B. "une dernière chance" car "il n’est plus le même homme qu’avant" : "Il n’a pas le permis mais il a passé le code. Il est inséré, il a un emploi. Même sa vie privée a changé et il attend un enfant." Mohamed B. jure que l’incarcération mettra un coup d’arrêt à ce "bout de chemin" : "Ma seule erreur, c’est l’alcool."

Le tribunal le condamne à huit mois d’emprisonnement avec mandat de dépôt. Mohamed B. se prend la tête entre les mains : "Putain, vous voulez vraiment écraser ma vie."

Julien Lecot

Imprimer la page

Fil info

12:17
Strasbourg

La Ville de Strasbourg a annoncé la création de 100 places d’urgence supplémentaires.

10:38
Strasbourg

Plusieurs groupes, dont les Gilets jaunes appellent à manifester pour réclamer le retour des libertés samedi à Strasbourg.

10:18
Strasbourg

Un collectif de "citoyens en colère" appele à manifester ce samedi à Strasbourg contre, entre autres, le projet de loi sécurité globale.

16:31
Strasbourg

Les rencontres de la phase de groupes et deux quarts de finale de l'Euro 2021 de Basket se dérouleront dans la capitale alsacienne.

15:45
Strasbourg

L'Université de Strasbourg a publié sur Twitter une image du nouveau planétarium, qui devrait ouvrir en 2022.

14:39
Strasbourg

Une plantation de cannabis découverte lundi sur l'île du Rohrschollen. Un homme de 57 ans interpellé.

14:36
Strasbourg

Selon le syndicat Force Ouvrière, les urgences du CHU sont saturées. Les raisons : fermeture d'une centaine de lits, manque de personnel.

13:09
Strasbourg

La rive du Rhin désormais exclue du port du masque obligatoire à Strasbourg.

10:38
Strasbourg

L'équipe de France de foot espoirs jouera en octobre à la Meinau, à Strasbourg, en vue de l'Euro 2021

15:13
Strasbourg

Rassemblement devant le Conseil de l’Europe pour la libération du leader kurde Abdullah Öcalan, emprisonné en Turquie.

12:25
Strasbourg

L'homme, d'une quarantaine d'années, tombé dans l'Ill mercredi soir au niveau du pont du Marché reste introuvable.

14:58
Strasbourg

Le corps d'un quadragénaire tombé dans l'Ill mercredi soir dans des circonstances troubles est toujours introuvable.

11:03
Strasbourg

Trois interpellations après le blocage d'étudiants, manifestant contre la réforme du baccalauréat, du lycée Marie-Curie jeudi matin.

14:54
Strasbourg

Mathieu Cahn a annoncé qu'il cédait sa place aux élections municipales à l'ancienne ministre et maire de Strasbourg Catherine Trautmann.