Vous êtes ici
01/02/18
20:06

Aux Journées des universités, Parcoursup est dans toutes les têtes

Jeudi 1er et vendredi 2 février, le Parc des expositions de Strasbourg accueille les Journées des universités et des formations post-bac, destinées à aider les futurs étudiants à trouver leur voie. Un événement qui survient en même temps que les premières manifestations contre le dispositif Parcoursup.

Pour les lycéens en classe de terminale, janvier signe l’ouverture de la saison de l’orientation. Et à Strasbourg, début février, les Journées des universités et des formations post-bac sont une tradition depuis plus de quarante ans. Dans les allées du Hall d’exposition du Wacken, se côtoient des écoles professionnelles, des licences générales et même quelques formations de master. La « vedette » de cette édition 2018 est Parcoursup, la plateforme de vœux qui remplace Admission Post-Bac (APB). À l’entrée, quelques lycéens feuillètent les brochures de l’Onisep avant de se diriger vers les formations qui les attirent. En face d’eux, Elise et Isabelle attendent pour les renseigner.

Journées des universités

Dans les allées des Journées des universités. Crédit Photo : Kévin Brancaleoni / Cuej

Mais quand les questions concernent Parcoursup, elles les redirigent vers le stand dédié où les attend Gwladys. « Les lycéens posent des questions sur les différences par rapport à APB. Combien de vœux puis-je faire, quelles sont les dates… Ce genre de questions », rapporte-t-elle. Quant à la pression qui règne autour de l’orientation, « elle vient plus des parents que de leurs enfants ! »

Nathalie confirme. Elle est venue avec sa fille Maylis, élève en classe de terminale, qui recherche « plutôt un métier dans l’enseignement ou le paramédical, comme orthophoniste. Ça fait déjà plusieurs mois que j’y réfléchis. » Déjà inscrite sur Parcoursup, elle trouve avoir été bien informée par ses professeurs, ce qui n’empêche pas sa mère de ressentir un peu d’inquiétude. « C’est difficile de se projeter à 18 ans », estime-t-elle, « on n’est pas suffisamment mûr ». Et même passé cet âge, le conseil des parents peut être appréciable. Pascale est inquiète pour son fils Mathieu, 19 ans. L’an dernier, il a été épargné par les problèmes d’APB, ce qui ne l’a pas empêché de rater son orientation. « Je pensais que le droit me plairait, mais ça ne s’est pas très bien passé au premier semestre ». À présent, il espère se réorienter vers une licence de langues étrangères. Sans doute l’allemand, pour trouver du travail plus facilement dans la région, comme son père, frontalier. Il regrette cette « année perdue », mais pense qu’elle était nécessaire malgré tout pour qu’il puisse faire son choix.

Maylis

Maylis espère trouver « un métier dans l’enseignement ou le paramédical. »

Laisser du temps pour choisir sa voie, c’est l’une des avantages de Parcoursup par rapport à APB. « Auparavant, il y avait plus de 20 vœux », a rappelé Sophie Béjean, rectrice de l’Académie de Strasbourg, lors de la table ronde inaugurale. À présent, ils sont limités à 10 et, surtout, ne sont plus hiérarchisés. Le choix de la spécialisation pourrait même être repoussé bien au-delà. Ainsi, l’Unistra ouvrira à la rentrée 2018 une licence Sciences et Technologies, qui permettra de poursuivre à la fois la physique et la chimie, deux matières entre lesquelles les élèves hésitent souvent. Le dispositif devrait être étendu aux sciences humaines et sociales dans les prochaines années.

Kévin Brancaleoni

Imprimer la page

Fil info

16:47
Strasbourg

L'adjoint au maire Paul Meyer écrit au groupe Lego pour lui suggérer d'installer une boutique au centre-ville.

14:02
Strasbourg

Une femme de 85 ans en état d'urgence absolue après un incendie survenu la nuit dernière à Lingolsheim.

16:44
Strasbourg

Un appartement détruit par un incendie rue Saint-Nicolas. Aucune victime à déplorer.

14:58
Strasbourg

Incendie en cours rue Saint-Nicolas à côté de l'arrêt de tram "Porte de l'hôpital". Les pompiers sont sur place.

09:54
Strasbourg

820.000 personnes ont assisté au son et lumières sur la cathédrale "Le ballet des ombres heureuses" cet été.

18:10
Strasbourg

Une mère de famille de Geispolsheim, qui a envoyé de l'argent à son fils parti en Syrie, jugée aujourd'hui pour "financement du terrorisme".

17:48
Strasbourg

L'Institut régional contre le cancer sera le nouveau bénéficiaire des bénéfices de la course "La Strasbourgeoise" dès la prochaine édition.

16:26
Strasbourg

La piscine de Lingolsheim a été fermée ce matin suite à une rupture de canalisation. La réouverture n'interviendra que le 10 septembre.

11:44
Strasbourg

Aujourd'hui à la foire européenne de Strasbourg, l'entrée est gratuite pour toutes les femmes.

17:37
Strasbourg

Strasbourg : le "Pixel Museum", premier musée permanent de France dédié aux jeux vidéo, ouvre ses portes samedi.

10:43
Strasbourg

Le géant de la bière Heineken va investir 9,3 millions d'euros en 2017 dans son site de Schiltigheim pour développer la bière sans alcool.

14:38
Strasbourg

Un musée entièrement dédié aux jeux vidéos, le Pixel Museum, ouvrira ses portes le 25 février.

17:00
Strasbourg

Six suspects, deux majeurs et quatre mineurs, sont en garde à vue suite à l'incendie d'une école maternelle à la Meinau samedi soir (DNA).

15:28
Strasbourg

La CTS renouvelle la vente d'un ticket de tram et de bus à deux euros pour le match RCT- Troyes ce lundi

10:52
Strasbourg

Un cycliste a été légèrement heurté par un tramway à la station Etoile-Bourse ce matin. Le trafic a été interrompu pendant 45 minutes

09:53
Strasbourg

La SIG s'est imposée face à Nancy 84-66 en match amical grâce à un bel effort collectif: six joueurs avec 10 et plus d'évaluation