Vous êtes ici
07/02/19
18:47

Février sans supermarché : le mouvement s’installe à Strasbourg

Février sans supermarché, ça vous parle ? L’initiative, lancée par le site suisse En vert et contre tout, incite les consommateurs à fréquenter les petits commerces et les épiceries indépendantes. À Strasbourg, le mouvement a déjà quelques adeptes.  

Stella fait déjà une partie de ses courses alimentaires dans une épicerie vrac indépendante. / Camille Battinger

Après « Dry January », le mois sans alcool, et « JanuHairy », le mois sans épilation, voici Février sans supermarché, le nouveau défi à la mode sur les réseaux sociaux.

Créé à la fin du mois de janvier, le groupe Facebook Strasbourg sans supermarché compte déjà un peu plus de 160 membres. La communauté a vu le jour grâce au mouvement Février sans supermarché, lancé par le site suisse En vert et contre tout. « L’idée m’est venue d’un groupe Facebook dont je fais partie, et qui s’appelle Bio, vrac, local et bon plan dans le canton de Neuchâtel, où je réside », explique Leïla Rölli, fondatrice du site.

Dans ce groupe en 2017, une femme propose alors un défi simple : pendant un mois, faire ses courses uniquement chez de petits producteurs ou épiceries indépendantes. Et surtout, éviter de mettre les pieds dans un supermarché. Leïla Rölli adhère au projet, mais trouve dommage qu’il se cantonne seulement à ce groupe d’environ 300 personnes. Elle lance alors différents groupes à travers la Suisse, puis en France et, depuis cette année, en Belgique.

Le succès est rapidement au rendez-vous. « 800 personnes ont participé à l’opération en 2017, et 20 000 en 2018 », précise la jeune femme. En France, il existe désormais 35 groupes locaux.

Changer ses habitudes de consommation

Au sein de ces communautés, les membres échangent leurs bons plans et leurs adresses pour consommer local. Dans un message, Mona, 25 ans, recommande aux internautes La Nouvelle Douane, et le Biocoop Coquelicot. « Ça fait deux ou trois mois que j’ai commencé à boycotter les supermarchés », raconte la jeune femme, qui réside à Neudorf. La raison ? « Ces lieux ne sont vraiment pas agréables à fréquenter, et je ne sais pas où va mon argent ensuite, où il sera réinvesti, précise-t-elle. Ce n’est pas le cas des structures comme la Nouvelle Douane. Là, je sais qu’il sera directement versé aux producteurs ».

Plus largement, l’objectif du défi est de montrer aux consommateurs qu’il existe une autre façon de consommer.  « Consommer moins, mais mieux » précise Leïla.

Un défi accessible à toutes les bourses ?

« Il faut arrêter de dire que tout est forcément plus cher dans une épicerie » dénonce la fondatrice d’En vert et contre tout. « Il y a des personnes qui achètent en épicerie vrac bio comme ils achètent en supermarché. Si on fait ses courses comme ça, c’est sûr que cela va coûter plus cher. » Pour limiter les achats superflus, la jeune femme invite les consommateurs à se poser une question avant tout achat : « est-ce juste une envie, ou un besoin réel ? »

Éviter les supermarchés pour éviter les tentations : une idée que partage Mona. « Avant, quand je faisais mes courses à Monoprix, j’avais tendance à prendre d’autres produits en plus de ceux que j’avais prévu d’acheter. » Avec à la sortie, un ticket de caisse plus important.

En privilégiant les producteurs indépendants, la jeune femme n’a pas l’impression de se priver. Elle dépense chaque semaine environ 20 euros en fruits et légumes sur le marché de son quartier. « Pas plus cher qu’en supermarché, surtout compte-tenu de leur qualité » précise-elle. « Ce qui m’intéresse, c’est d’acheter des produits bruts et de les préparer moi-même. Après, cela demande plus d’organisation, et plus de temps. »

Un investissement de temps

Du temps, c’est justement ce qu’il manque à Stella. À 22 ans, l’étudiante fréquente régulièrement l’épicerie Le Bocal pour acheter ses légumineuses et ses pâtes en vrac. Elle aimerait pouvoir aller plus loin et éviter les supermarchés. Mais ses horaires ne lui permettent pas de le faire pour l’instant. « Les supermarchés ont l’avantage d’être ouverts plus tard le soir que les épiceries dans mon secteur. Et puis je suis végétarienne. Le tofu, par exemple, est plus difficile à trouver sur les marchés. »

Sur son site internet, Leïla Rölli conseille à ceux qui ont peur de ne pas arriver à relever le défi d’y aller progressivement. « En allant, par exemple, acheter son pain chez le boulanger plutôt qu’en grande surface ». Un geste simple, mais un premier pas vers une consommation plus responsable.

Camille Battinger

Imprimer la page

Fil info

15:44
Strasbourg

Grand débat national : Consultation sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté à 19h30 au Centre administratif.

13:37
Strasbourg

Le site et application mobile de la compagnie des transports strasbourgeois (CTS) sont en panne depuis mardi soir.

15:05
Strasbourg

A Schiltigheim, une partie du site Fischer inscrit aux monuments historiques

09:02
Strasbourg

Justice : deux policiers renvoyés devant le tribunal pour avoir tiré sur la mauvaise voiture, le 31 décembre 2011.

14:47
Strasbourg

Primark à Strasbourg : l'ouverture prévue au plus tôt fin 2019

14:18
Strasbourg

GCO : un opposant interpellé après une tentative de blocage des machines sur le chantier entre Duppigheim et Duttlenheim

17:57
Strasbourg

Rythmes scolaires: Roland Ries annonce le retour aux quatre jours à Strasbourg.

16:09
Strasbourg

Deux adolescentes ont été arrêtées pendant une tentative de vol à la tire par la police sur la place de la cathédrale à Strasbourg.

18:59
Strasbourg

Philippe Bies (PS) annonce sa candidature à la mairie de Strasbourg en 2020.

16:53
Strasbourg

Météo : demain, retour des nuages et de la grisaille sur l'ensemble du pays. Météo France prévoit entre 13 et 32° à Strasbourg.

14:19
Strasbourg

Fait-divers : la police nationale de Strasbourg a arrêté quatre voleurs de vélo en 24h.

11:43
Strasbourg

Strasbourg a été élue par Greenpeace première ville de France pour sa politique en faveur des transports verts.

09:00
Strasbourg

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, prendra la parole, ce mardi, devant le Parlement Européen.

10:37
Strasbourg

Nouvelle manifestation samedi contre Arcadia, le local d'extrême droite à Strasbourg.

18:22
Strasbourg

Un feu de plancher s'est déclaré, un peu après midi, allée de la Robertsau. Il n'y a pas eu de blessé.

15:45
Strasbourg

Une nouvelle salle pour le cinéma Odyssée en 2019. Elle sera située au sous-sol.