Vous êtes ici
02/02/18
17:30

Un an après son lancement, le carnet de santé numérique n'a toujours pas décollé

Le carnet de santé numérique, un succès ? Au moins un bon début, selon la Caisse primaire d'assurance maladie du Bas-Rhin (CPAM), qui revendique 108 712 dossiers sur son service dématérialisé. Mais, entre manque d'équipement et faible utilisation, les professionnels de santé sont moins enthousiastes.

20180202-PC img_9743b.jpg

Dans le hall de la CPAM du Bas-Rhin, difficile de rater les incitations à créer son dossier médical numérique. Crédit photo Cuej/Pierre-Olivier Chaput

C'est un début timide. Très timide. Mais qui n'empêche pas la CPAM de se féliciter du passage au carnet de santé numérique de 109 000 de ses inscrits bas-rhinois, sur les 938 492 bénéficiaires (total extrait du rapport d'activité de 2015). Ceci dit, après un an d'expérimentation, le déploiement sur le terrain de ce nouvel outil est loin d'être achevé. D'après les chiffres de la CPAM, au moins 40 % des établissement médicaux ne sont pas appareillés. Dans Strasbourg même, tous les généralistes n'ont pas encore accès au dispositif. Au cabinet du docteur Bensoussan, on attend toujours "le technicien censé amener l'équipement."

"Les médecins s'envoient des messages"

Mais même là où l'équipement existe, il n'est pas forcément utilisé. Un médecin remplaçant, donc amené à exercer dans différents cabinets, explique qu'il ne l'utilise "quasiment jamais". La raison : le faible nombre de patients qui s'en servent. Et s'il reconnaît que ce dossier médical partagé est utile et simple à prendre en main, les usages des professionnels de la santé devront changer pour que ce dispositif puisse s'imposer. "Lorsqu'ils ont besoin d'échanger des informations sur les patients, les médecins s'envoient des messages ou des mails, explique le généraliste. Et tous ne passent pas forcément à la nouvelle méthode."

Tout n'est cependant pas entièrement nouveau : sur ces 108 712 dossiers, un peu moins de la moitié existaient déjà comme "Dossier médical personnel". C'est la première version du projet, lors de son lancement en 2004. Il faudra attendre 2011 pour que le dispositif soit opérationnel. A partir de 2015, il change de nom, subi quelques améliorations et s'appelle désormais le "Dossier médical partagé". Deux ans plus tard, pour la phase d'expérimentation, il a été surnommé "Carnet de santé numérique", mais le système est le même.

A la CPAM bas-rhinoise, la moitié des patients convertis au numérique résulte en fait d'un simple transfert de données d'un système à un autre. Les 59 433 dossiers restants ont bel et bien été créés depuis le début de l'année 2017, au lancement de l'expérimentation.

Le dossier médical partagé stocke en ligne toutes les données médicales du patient : groupe sanguin, résultats d'analyses, radios, médicaments consommés ou encore les allergies et les compte-rendus d'hospitalisation. Consultable depuis n'importe quel appareil ayant accès à Internet, il est créé par le patient, à partir de ses numéros de carte vitale et de sécurité sociale. Pour y accéder, les professionnels doivent utiliser leur carte de professionnel de la santé ou de personnel d'établissement et posséder le consentement de leurs patients. Son objectif affiché est d'améliorer les diagnostics en permettant un suivi centralisé auxquels plusieurs médecins peuvent se référer. La généralisation du dossier médical partagé à l'ensemble du territoire français est prévue au cours de l'année.

Pierre-Olivier Chaput

Imprimer la page

Fil info

18:44
Revue de web

Insolite : En Australie des documents top secrets ont été trouvés dans les tiroirs d'un meuble vendu dans une boutique d'occasion.

11:05
Revue de web

Insolite : Aux Etats-Unis une femme tente d'embarquer dans l'avion avec...un paon.

10:40
Revue de web

Insolite : Au Japon un train diffuse des cris d'animaux pour éviter les collisions avec la faune sauvage.

10:05
Revue de web

Internet : Facebook interdit les publicités relative aux cryptomonnaies pour éviter les escroqueries.

13:39
Revue de web

Super Mario ne sera bientôt plus exclusif aux consoles Nintendo. Une application inédite a été développée pour l'Iphone

11:57
Revue de web

Allociné lance une application permettant la consultation des catalogues de toutes les offres de VOD comme Netflix et CanalPlay

18:03
Revue de web

Slovénie: une fontaine à bière installée au coeur d'un village pour attirer les touristes

10:44
Revue de web

Star Wars VIII : les acteurs Benicio del Toro et Laura Dern, ainsi que la comédienne Kelly Marie Tran rejoignent le casting

11:50
Revue de web

L'éditeur du bloqueur de publicité en ligne Adblock Plus lance son premier navigateur web gratuit, pour smartphones et tablettes

12:35
Revue de web

Une tempête de sable au Liban a fait deux morts ainsi que 750 cas de suffocation et de troubles respiratoires