Vous êtes ici
08/09/17
17:02

A Lahr, les Russes-Allemands tentés par l’extrême droite

Le parti Alternative für Deutschland (AfD) compte parmi les "rapatriés" d’Europe de l’Est de nombreux soutiens. Dans leur communauté le discours anti-migrants trouve un écho de plus en plus fort. Comme à Lahr, dans Baden-Württemberg.

20170908-CS cactus.jpg

À Kanadaring, 75% des habitants sont russes-allemands. (Crédit photo Thomas Porcheron)

Dans le quartier résidentiel Kanadaring, près de la gare de Lahr, dans le Baden-Württemberg, se concentre la communauté russe-allemande. Les noms russes sur les sonneries et les journaux en cyrillique en témoignent. Dans cette ville de 44.500 habitants aux portes de la forêt noire, une personne sur quatre est Russe-Allemande.

20170908-CS velo.jpg

Les journaux en russe sont très lus dans le quartier. (Crédit photo Thomas Porcheron)

À côté de hauts bâtiments qui se dressent comme des grands cactus, à l’arrière d’une station essence, Dimitri se fait réparer sa voiture dans un petit garage. Ce grand retraité de 66 ans aux petits yeux bleus est russe-allemand. Originaire du Kazakhstan, il a rejoint le pays de ses ancêtres, l’Allemagne, au début des années 1990, à la chute du Rideau de fer. Pendant que le mécanicien monte sa Citroën grise sur le pont, Dimitri se replonge dans ses souvenirs. "Je me suis toujours senti allemand", commence-t-il, malgré son fort accent russe. "On parlait allemand dans la famille. Mais à l’école, à la fac, il fallait parler russe. J’étais constamment exclu en raison de mes origines."

Comme lui, 9.000 Russes-Allemands ont atterri à Lahr après la chute du mur de Berlin. En 1990, à l’apogée des retours, près de 400.000 sont revenus en Allemagne. Leurs ancêtres ont migré à partir du XVIIIe siècle à l’appel de la tsarine Catherine II. Considérés comme des "ennemis de l’intérieur" pendant la Seconde guerre mondiale, beaucoup ont été déportés par Staline vers l’Asie centrale, notamment au Kazakhstan. "Après la chute de l’Union Soviétique, l’islam a peu à peu pris beaucoup de place dans la société. Ce n’était pas chez moi." Il peste contre le multiculturalisme qu’il voit en Europe: "Les musulmans, je les ai vus. Ils ne s’intègrent jamais. Et quand ils sont nombreux, ça devient dangereux", fantasme-t-il. Avec la vague de réfugiés arrivés en Allemagne ces dernières années, il craint que l’islam ne devienne majoritaire. Pourtant, les musulmans ne constituent qu’environ 5,5% de la population allemande, selon l’office fédéral de l’immigration et des réfugiés (BAMF). "La mosquée en construction va ressembler à un palais, alors que notre église catholique est dans un état misérable. C’est un vrai coup dans la gueule", grommèle-t-il.

20170908-CS affiches.jpg

Les affiches pour l'AfD sont légion dans le quartier. (Crédit photo Thomas Porcheron)

Pour les élections législatives du 24 septembre, il songe à l’AfD, dont les affiches ont envahi les murs. Le grand sourire de Thomas Seitz, candidat en cette circonscription de Lahr-Emmendingen, est partout. L’homme, grand et imposant, entrera certainement au Bundestag fin septembre. Originaire de Lahr, il se vante de bien connaître la communauté russe-allemande, chez qui il trouve un électorat très favorable. "Ce sont des gens conservateurs, attachés aux traditions et aux valeurs familiales. Ils se sentent allemands, patriotes", estime-t-il. Pourtant, beaucoup d’Allemands les considèrent comme des immigrés. Seitz, en revanche, refuse de les voir comme tel.

Pourtant, pour les attirer, des tracts spécialement destinés aux russes-allemands sont imprimés. On y trouve des messages pro-Poutine rédigés en cyrillique. Un comble pour un parti qui prône l’intégration totale.

20170908-CS capture_decran_2017-09-08_a_17.43.09.png

L'AfD fait aussi sa campagne en russe. Les affiches sont postées sur les réseaux sociaux. (Crédit Twitter)

Cette stratégie porte cependant ses fruits. En 2016, lors des élections du Land Baden-Württemberg, l’AfD est arrivé, avec 15% des voix, en deuxième position dans la circonscription de Lahr, derrière les Verts. Il est même arrivé en tête dans les quartiers de Mietersheim, Kippenheimweiler, Langenwinkel et Hugsweier (voir carte ci-dessous), où les russes-allemands sont largement majoritaires.

Scores de l’AfD dans les quartiers russes-allemands lors des élections régionales de 2016. (Crédit infographie Thomas Porcheron)

Longtemps, ils ont plébiscité la CDU, le parti d’Angela Merkel, par reconnaissance envers Helmut Kohl (chancelier fédéral de 1982 à 1998) qui les avait accueillis. "Mais la CDU a trahi ses convictions, par exemple en instaurant le mariage pour tous (adopté le 30 juin 2017), juge Thomas Seitz. Elle ne promeut plus les valeurs comme la sécurité, la famille et le travail."

20170908-CS seitz.jpg

Thomas Seitz est le candidat AfD de la circonscription de Lahr. (Crédit photo Thomas Porcheron)

Le travail, c’est toute la vie d’Anna, une Russe-Allemande de 57 ans. Dans son épicerie orientale, Sereda, elle passe ses jours et ses nuits. "Je n’ai même pas d’amis", s’amuse-t-elle. Son commerce déborde de produits de toutes sortes. Des bonbons lituaniens côtoient des bières polonaises et des glaces russes sont entassées dans un congélateur en plein milieu du commerce. Des bols en céramique aux motifs orientaux trônent sur les étalages. Les allées sont larges, le magasin est spacieux. Derrière, l’allée des viandes semble interminable. "Les Russes en raffolent."

20170908-CS magasin.jpg

Dans le supermarché, les prospectus sont aussi en russe. (Crédit photo Thomas Porcheron)

Anna est en Allemagne depuis 1992 et possède cette épicerie depuis plus de vingt ans. Elle a construit sa vie dans ce pays, a acheté une maison, ses enfants ont passé leur bac et l'aîné veut reprendre le magasin. Pourtant, elle ne peut pas dire si elle se sent plutôt Allemande ou Russe. “Je travaille trop, je n’ai pas le temps d’y réfléchir”, dit-elle derrière son tablier rouge. Ses ancêtres ont quitté l’Allemagne dès 1645 pour s’installer près de la Volga, en Russie. Née au Kazakhstan, elle a vécu une jeunesse difficile: “Il n’y avait que des steppes, pas d’arbres, pas d’oiseaux”, se remémore-t-elle en baissant ses grands yeux verts. Une fois la guerre froide terminée, elle part enfin pour l’Allemagne. Mais, dans les premiers temps, elle s’est sentie étrangère. Enfant, son fils se faisait battre à l’école parce qu’il ne parlait pas allemand. "Mon mari a dû travailler deux fois plus que les autres pour se faire accepter." Dans un accès de chauvinisme, elle lance : "Les Russes sont assidus, obéissants, dignes de confiance. Pas comme les musulmans."

Elle pense que la vie des femmes va se détériorer avec la montée de l’islam, qu’elle imagine exponentielle. “Tout ce qui se passe en Allemagne me fait peur. J’ai enlevé tous les couteaux de mes étalages.” Elle rejoint les positions de l’AfD, même si elle n’a pas encore fait son choix. Les sondages promettent au parti une troisième place nationale. Dans le Baden-Württemberg, “on fera au moins 15%, comme lors des dernières élections”, parie Thomas Seitz. Et il compte sur les Russes-Allemands.

Clara Surges et Thomas Porcheron

Imprimer la page

Fil info

15:50
Monde

Les députés européens souhaitent réduire la consommation d'antibiotiques dans l'UE pour limiter le développement des bactéries résistantes.

15:17
Monde

Donald Trump dément la mort de 3 000 personnes pendant l’ouragan Maria l’été dernier. Il affirme que ce nombre a été gonflé pour lui nuire.

14:53
Monde

Durant ces deux semaines, 38 500 personnes ont fuit Idlib à cause des hostilités dans la région située au nord-ouest de la Syrie.

14:17
Monde

Les députés espagnols ont voté en faveur de l’exhumation de l’ancien dictateur Franco.

13:58
Monde

Un Suisse, qui cherchait à se rendre dans la ville syrienne d'Idleb avec un chargement d'armes, a été arrêté à la frontière bulgaro-turque.

13:55
Monde

L'épidémie de choléra au Zimbabwe a fait 24 morts depuis la semaine dernière.

12:16
Monde

Les deux suspects de l’affaire Skripal assurent être allés à Salisbury comme touristes. L'ex-espion russe y avait été empoisonné.

12:05
Monde

Au Ghana, les funérailles nationales de Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU et prix nobel de la paix, ont débuté à Accra.

11:40
Monde

Les personnels de cabine de Ryanair sont appelés à la grève le 28 septembre dans 5 pays européens.

11:15
Monde

Dans la zone euro, l'Italie est un "problème", selon Pierre Moscovici, qui demande à son gouvernement un budget crédible pour l'an prochain.

11:03
Monde

Un membre du groupe russe de punk rock féministe Pussy Riot est hospitalisé dans un état grave. Sa compagne craint un empoisonnement.

10:52
Monde

Dominic Raab, ministre du Brexit, a prévenu l'UE que son pays ne paierait pas la totalité de la facture du Brexit.

10:10
Monde

Guerre commerciale : Pékin salue l'offre américaine de négociations.

17:46
Monde

Au Maroc, une loi contre les violences faites aux femmes est entrée officiellement en vigueur.

17:07
Monde

Les autorités américaines exhortent les récalcitrants face à l'ouragan Florence de se mettre à l'abri.

17:00
Monde

La police zimbabwéenne interdit les rassemblements publics à Harare en raison d'une épidémie de choléra et de fièvre typhoïde.

16:34
Monde

Actionnaire principal de Volkswagen, Porsche SE affronte la justice depuis mercredi dans le cadre du « dieselgate ».

16:13
Monde

Le Premier ministre israélien Netanyahu accuse l'Europe de complaisance envers l'Iran au lieu de s'opposer à ses activités « terroristes ».