Vous êtes ici
26/02/18
12:42

Caroline de Haas se retire des réseaux sociaux

 

Caroline de Haas, lorsqu'elle était secrétaire générale de l'UNEF en 2006

Caroline de Haas a été éclaboussée par le scandale des agressions sexuelles au sein de l'UNEF, récemment révélé par Le Monde et Libération. Et pour cause : elle était secrétaire générale de l'organisation étudiante de 2006 à 2009. Crédit photo: DR

Exaspérée par les insultes et le harcèlement en ligne dont elle fait l’objet depuis deux semaines, Caroline de Haas a publié sur le site Médiapart ce lundi 26 février un billet dans lequel elle annonce quitter les réseaux sociaux, « pour une durée indéterminée ».

La militante féministe, autrefois très active sur Twitter, réagissait à la série de polémiques qui l’ont ciblée depuis la parution de son interview dans le magazine l’Obs le 14 février. Interrogée sur la mobilisation autour du mouvement #Metoo contre les violences sexuelles, elle aurait déclaré qu’un « homme sur deux ou trois est un agresseur ». Epinglée en titre de l’article, la citation a provoqué une vague de réactions indignées et d’insultes à son encontre sur les réseaux sociaux. « Le journaliste a décidé, sans me faire relire ou valider mes propos, de titrer [ainsi] » regrette Caroline de Haas, qui nie avoir tenu ces propos et dénonce une volonté de « faire le buzz » de la part de l’hebdomadaire.

Dans son billet, elle écharpe également Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les hommes et les femmes et le chroniqueur Eric Naulleau. Leurs interventions dans le débat lui avaient valu d’être de nouveau la cible d’insultes et d’harcèlement en ligne. Elle reproche à la première de l’avoir accablée dans une intervention sur BFMTV le 18 février : « Elle n'a pas choisi d'expliquer que je n'avais pas tenu ces propos (...) Elle a enfoncé le clou. Et moi avec. »

Quant au second, qui, dans un tweet, lui avait reproché de n’avoir rien fait contre les agressions sexuelles au sein du syndicat étudiant UNEF (scandale révélé par des enquêtes du Monde et de Libération) lorsqu’elle en était la secrétaire générale de 2006 à 2009, elle lui reproche d’avoir voulu « se payer une militante féministe » plutôt que de dénoncer les actes des agresseurs.

 

« Il y a 10 ans, je n'étais pas une militante contre les violences sexistes et sexuelles. J'étais une femme, une victime de violences, qui n'était pas formée pour détecter les violences dans mon entourage » se défend-t-elle.

Eddie Rabeyrin

Imprimer la page

Fil info

15:33
Revue de web

Meurtre d'un journaliste slovaque qui a enquêté sur l'évasion fiscale.

18:44
Revue de web

Insolite : En Australie des documents top secrets ont été trouvés dans les tiroirs d'un meuble vendu dans une boutique d'occasion.

11:05
Revue de web

Insolite : Aux Etats-Unis une femme tente d'embarquer dans l'avion avec...un paon.

10:40
Revue de web

Insolite : Au Japon un train diffuse des cris d'animaux pour éviter les collisions avec la faune sauvage.

10:05
Revue de web

Internet : Facebook interdit les publicités relative aux cryptomonnaies pour éviter les escroqueries.

13:39
Revue de web

Super Mario ne sera bientôt plus exclusif aux consoles Nintendo. Une application inédite a été développée pour l'Iphone

11:57
Revue de web

Allociné lance une application permettant la consultation des catalogues de toutes les offres de VOD comme Netflix et CanalPlay

18:03
Revue de web

Slovénie: une fontaine à bière installée au coeur d'un village pour attirer les touristes

10:44
Revue de web

Star Wars VIII : les acteurs Benicio del Toro et Laura Dern, ainsi que la comédienne Kelly Marie Tran rejoignent le casting

11:50
Revue de web

L'éditeur du bloqueur de publicité en ligne Adblock Plus lance son premier navigateur web gratuit, pour smartphones et tablettes