Vous êtes ici
23/02/17
15:45

Roumanie: "Tout ce que nous voulons, c'est de la normalité"

Liliana Ursu est l'artiste en résidence de la BNU pour le cycle "Ecrire l'Europe". La poétesse roumaine a vu son pays s'ouvrir depuis la chute du communisme, et une nouvelle génération pro-européenne émerger. 

20170223-SB 16935953_10211086989905986_1059318330_o.jpg

Liliana Ursu a publié une trentaine d'ouvrage en  Roumanie, aux Etats-Unis et en Angleterre. Crédit : Sarah Bos.

"Les Roumains n'ont pas de statue de la liberté,
ni de proximité avec l'océan,
nous avons l'herbe fraichement fauchée,
et des uniformes qui ont changé dans la nuit."

C'est avec ces vers que Liliana Ursu, a réagi à la chute du régime communiste en Roumanie, en 1989. La poétesse et traductrice roumaine de 67 ans est l'artiste en résidence à la Bibliothèque nationale et universitaire (BNU), à Strasbourg pour les deux mois à venir. Entre conférences et ateliers d'écriture créative sur le thème "Ecrire l'Europe", l'auteure continue à suivre fébrilement les mouvements qui traversent son pays.

Depuis début février, des manifestations d'une ampleur inégalité depuis la chute de Ceaușescu, réunissant jusqu'à 500 000 personnes agitent la Roumanie, en réaction à un décret voté par le Parlement le 31 janvier dans la nuit. Celui-ci prévoyait la dépénalisation partielle des élus mis en examen pour des faits de corruption inférieurs à 200 000 lei (44 200 euros), ce qui aurait permis à une centaines d'élus d'échapper à une condamnation. Malgré le retrait du décret, une semaine plus tard, les Roumains continuent à descendre dans la rue pour réclamer la démission du gouvernement.

Vidéo: Euronews.

"J'ai lu ce matin, que le gouvernement avait été remanié, c'est une grande victoire !", s'enthousiasme Liliana Ursu, les lunettes vissées sur le nez. Celle qui est partie enseigner aux Etats-Unis grâce à des bourses dans les années 1990, vit aujourd'hui à Bucarest. Auteure reconnue, publiée aux Etats-Unis et en Roumanie, Liliana Ursu garde en elle la conviction que l'ouverture de son pays sur l'étranger a changé la donne.

Un attachement aux valeurs européennes

"La nouvelle génération a voyagé, elle est partie étudier ailleurs, ce qui était impossible sous le régime communiste, explique Liliana Ursu. Il n'est plus si aisé de manipuler une population qui a accès à toute information sur Internet." 

Longtemps "découragée" par la fuite des cerveaux et le départ des jeunes générations de Roumanie, l'auteure observe avec fierté une mobilisation qui s'invite jusque dans les églises. "Nous sommes face à une révolution silencieuse, pacifique et démocratique. Tout ce que nous voulons, c'est de la normalité."

L'entrée dans l'Union européenne, a permis à la Roumanie de consolider ses acquis démocratiques. Des réformes ont été engagées et pour Liliana Ursu, l'élection en 2014 du président Klaus Iohannis, issu de la minorité ethnique allemande luthérienne, est une preuve du changement survenu dans le pays : "Les Roumains ont choisi un homme issu d'une minorité pour les représenter, c'est la preuve de notre attachement à un système juste." Un président qui soutient d'ailleurs les manifestations, et qui a appelé le gouvernement à démissionner.

Un avertissement au gouvernement

Selon l'auteure, c'est la volonté de s'accrocher aux valeurs européennes qui pousserait la population à autant se mobiliser. "L'héritage européen est profond en Roumanie, rappelle Liliana Ursu, ponctuant l'inteview en anglais de mots français. C'est un îlot de langue latine au sein d'une région aux langues balkaniques."

"Les valeurs européennes sont aujourd'hui respectées, les efforts pour éliminer la corruption sont engagés depuis 25 ans. Les mentalités changent, assure-t-elle. Aucun des pays gangrénés par la corruption, notamment dans les Balkans, n'ont connu un aussi grand mouvement de contestation. La poursuite des manifestations, c'est un avertissement envoyé au nouveau gouvernement."

 

Sarah Bos

Imprimer la page

Fil info

17:32
Monde

Grèce : le gouvernement lance le projet de créer 120 bureaux d'ici fin juin pour informer les particuliers endettés.

17:23
Monde

Israël: l'ex-Grand Rabbin Yona Metzger a été condamné à quatre ans et demi de prison ferme pour corruption.

17:13
Monde

Royaume-Uni : un homme de 45 ans a été condamné à cinq ans de prison pour avoir appelé sur internet à assassiner des juifs et des musulmans.

17:04
Monde

Brésil : la police a émis des mandats d'arrêt contre deux intermédiaires financiers liés au parti du président conservateur Michel Temer.

17:02
Monde

Congo : seize personnes ont été tuées en trois jours dans des affrontements entre l'armée congolaise et le "Mouvement du 23 mars".

16:55
Monde

Albanie : l'opposition de droite boycotte les travaux du Parlement pour obtenir la démission du Premier ministre Edi Rama.

16:35
Monde

Mossoul : les forces irakiennes sont entrées dans l'aéroport de la ville et semblent sur le point de le reprendre au groupe Etat islamique.

16:14
Monde

Syrie: Moscou confirme son soutien pour Assad, Poutine veut porter "le coup décisif" au terrorisme.

16:06
Monde

Jérusalem : la police israélienne a fermé une école palestinienne privée à Jérusalem-Est, région annexée par l'Etat hébreu.

15:57
Monde

Stockholm : un Suédois a été condamné à six mois de prison ferme pour avoir publié sur Facebook un appel à financer les jihadistes.

15:53
Monde

Jérusalem : l'armée israélienne a indiqué avoir abattu un drone du Hamas au-dessus de la Méditerranée.

15:33
Monde

Bruxelles : Juncker s'est opposé au retour d'une "frontière physique" entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande suite au Brexit.

15:21
Monde

Londres : une tempête a provoqué la mort d'une femme, de nombreuses annulations de vols et de trains et la fermeture du port de Liverpool.

15:09
Monde

Prague : au moins 19 personnes ont été blessées dans une série d'explosions accidentelles suivie d'un incendie dans une usine.

15:07
Monde

Pays-Bas : le populiste Geert Wilders annule ses "activités publiques" après une enquête sur sa sécurité.

15:04
Monde

Syrie : Al-Bab, bastion du groupe Etat islamique (EI), est "presque entièrement" sous contrôle des rebelles syriens appuyés par Ankara.

14:50
Monde

Mali : l'armée française a tué quatre membres d'un groupe armé qui avait ouvert le feu dans le nord du pays.

14:48
Monde

Etats-Unis : Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin promet de "grands changements économiques" à travers "de nombreuses réformes".

14:35
Monde

Royaume-Uni : le solde migratoire du pays a atteint le plus bas niveau depuis 2014 du fait du départ accru d’Européens de l’Est

14:29
Monde

Italie: un hôpital romain recrute deux obstétriciens pour réaliser des IVG et déclenche une polémique.

14:22
Monde

Allemagne: un attentat islamiste déjoué, un Allemand de 26 ans a été arrêté dans le nord du pays.

14:20
Monde

Espagne : l'ex-patron du Fonds monétaire international a été condamné à 4 ans et demi de prison pour détournement de fonds.

13:44
Monde

Norvège : ONG et pays donateurs se retrouvent à Oslo pour lever une aide humanitaire d'urgence aux victimes de la famine au Nigéria.

13:35
Monde

Togo : un journaliste a été molesté par des gendarmes au cours d'un reportage dans la capitale de Lomé.

12:50
Monde

Suède : suite à la polémique autour d'un acte terroriste inventé par Trump, le roi exhorte les médias à faire preuve de responsabilité

12:30
Monde

Aux Etats-Unis, plusieurs enfants sont morts ; ils auraient pris le même médicament homéopathique.