Vous êtes ici
19/02/21
12:11

Perseverance : un succès politique autant que scientifique

[ Plein écran ]

Swati Mohan © Nasa/Bill Ingalls

Jeudi 18 février, 21h56, heure française. La salle de contrôle de la Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena en Californie, explose de joie. "Atterrissage réussi. Perseverance est intact et en sécurité sur Mars", annonce d'un calme froid, scientifique, Swati Mohan, celle qui a commenté en direct les dernières étapes de l'arrivée du rover sur Mars. Curiosity, dernière mission américaine de grande envergure sur la planète rouge, n’avait pas profité d’une telle puissance médiatique. Cette fois, la communication autour de l'événement est au moins aussi réussie que l'exploit scientifique lui-même. Le live de la Nasa, lancé une heure et demie avant l’évènement, laudatif à souhait, vante l’ingénierie américaine et les programmes d’éducation de l’agence spatiale. "Voilà ce que la NASA fait. Voilà ce qu’on fait dans notre pays", lâche l'opérateur vidéo quand la première image apparaît sur les moniteurs de la salle de contrôle.

© NASA/JPL-Caltech

En France aussi on se gargarise, Emmanuel Macron n’a pas tardé à s’enorgueillir de la présence d’équipement français à bord et à louer la coopération franco-américaine. De cela, l’image des États-Unis à l’international en avait bien besoin. C’est un coup de brosse à reluire presque gratuit et forcément bien venu pour Joe Biden, le nouveau locataire de la Maison blanche. Presque, il faut insister : le projet Mars 2020 aura coûté 2,75 milliards de dollars à la Nasa.

Un nom si bien choisi

Si en dehors de la salle de contrôle les jeux politiques suivent leurs cours, à l’intérieur les émotions sont sincères. Persévérance : mettre en œuvre sa volonté, user de patience pour poursuivre une action malgré les difficultés, pour rester ferme dans une résolution, une opinion, une attitude. Un mot à la hauteur de l’héroïne du soir : Swati Mohan qui porte fièrement le bindi, ce traditionnel point rouge sur le front. Elle a émigré d’Inde quand elle avait un an. Sur les réseaux sociaux on admire la persévérance de cette femme émigrée devenue la voix d’un des projets scientifiques les plus chers de l’histoire.

Un nom qui sied aussi parfaitement au projet : le jour du lancement du rover dans l’espace, le 30 juillet dernier, le laboratoire qui prépare la mise à feu est touché par un séisme de magnitude 4,5. Six mois plus tard, c'est dans ce même laboratoire qu’on se congratule mais sans s’embrasser, sans se serrer dans les bras. Car, si persévérance résonne si justement aujourd’hui, c’est qu’il semble être la promesse qu’après l’effort vient le réconfort. L’espace d’une soirée, de sept minutes de descente martienne, la crise sanitaire a semblé pouvoir prendre fin.

 

Guillaume Carlin

Imprimer la page

Fil info

14:57
Monde

L'ONU dénonce les "attaques contre l'indépendance de la justice" en Haïti.

14:18
Monde

Brexit : Bruxelles favorable à la poursuite de transfert de données personnelles vers le Royaume-Uni.

14:07
Monde

La légende du reggae U Roy est mort à l’âge de 78 ans. Les causes de son décès ne sont pas encore connues.

13:43
Monde

Espagne : 3e nuit d’affrontement dans le cadre des manifestations contre l’incarcération du rappeur Pablo Hasél.

13:23
Monde

Harry et Meghan ont confirmé à la reine Élizabeth II leur retrait de la famille royale. Ils perdent donc officiellement leurs titres.

12:17
Monde

L'ONU a demandé aux Emirats arabes unis des preuves de vie de la fille du souverain de Dubaï, la princesse Latifa.

11:26
Monde

Plus de 500 cas de peste ont été détectés dans le nord-est de la République démocratique du Congo.

11:20
Monde

Le géant italien des hydrocarbures Eni a révélé avoir perdu 8,5 milliards d'euros sur l'année 2020.

11:05
Monde

Géorgie: en pleine crise politique le Premier ministre Guiorgui Gakharia démissionne.

10:57
Monde

La Cour suprême britannique considère les chauffeurs Uber comme employés.

10:52
Monde

L’Union européenne va doubler sa contribution au programme de vaccination Covax la portant à 1 milliard d’euros.

10:25
Monde

Facebook aurait artificiellement gonflé le nombre de ses utilisateurs pour augmenter ses recettes publicitaires.