Vous êtes ici
24/02/17
09:32

Le Sénat pointe "l'échec" de la déradicalisation

Les mesures de déradicalisation des djihadistes en France ont échoué, l’État doit "changer de concept". C'est le bilan d'étape dressé par une mission sénatoriale, publié dans un rapport mercredi 22 février.

20170224-AM salafisten.jpg

Distribution du Coran par des salafistes. Ce mouvement religieux de l'islam est souvent mis en lien avec la radicalisation de certains jeunes. Crédit : CC by Metropolico.org

"C'est un fiasco complet, tout est à repenser, tout est à reconstruire", a déclaré le président de la commission des Lois du Sénat, Philippe Bas, à propos de la politique de contrôle et de prévention de la radicalisation islamiste. Dans leur rapport provisoire, les sénatrices Esther Benbassa (Ecologiste, Val-de-Marne) et Catherine Troendlé (Les Républicains, Haut-Rhin), dénoncent la multiplication des plans d'action après les attentats et leur manque d'efficacité. Un échec dû à la "hâte" avec laquelle les programmes de déradicalisation ont été pensés et mis en place, a précisé le Sénat dans un communiqué de presse mercredi 22 février.

Le centre de Pontourny vide

Le centre de déradicalisation de Pontourny (Indre-et-Loire), le premier et le seul en France, inquiète notamment les deux sénatrices. Dans cette ancienne bâtisse, les radicalisés sont suivis par des psychologues, des éducateurs et des aumôniers musulmans. En théorie, l'équipe doit construire un projet de réinsertion familiale et professionnelle avec les ex-djihadistes. Mais depuis le départ du dernier pensionnaire début février 2017, il n'accueille plus personne. Aucun d'eux n'y est d'ailleurs resté plus de cinq mois. Créé au lendemain des attentats terroristes de 2015, ce centre peut accueillir 25 personnes en voie de radicalisation. Depuis son ouverture en juillet 2016, il n'a reçu que neuf volontaires, comme le précise le rapport provisoire. Autre polémique : un des anciens pensionnaires a été interpellé par les forces de l'ordre à Strasbourg en janvier 2017, lors d'une permission de sortie. Il a été mis en examen avec d'autres personnes pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

La mission sénatoriale doute fortement de l'utilité de ce centre, notamment car l’État ne peut imposer aux personnes d'y faire un séjour. "Le volontariat sur lequel repose le programme crée sa fragilité intrinsèque", écrivent-elles dans leur rapport provisoire. Elles dénoncent des "départs anticipés" de personnes à déradicaliser, "avant le terme du programme, rendant le suivi aléatoire et dépendant de la bonne volonté de la personne".

Un véritable "business" pour les associations

Esther Benbassa, co-présidente de la mission d'information, déplore aussi le développement d'un véritable "business de la radicalisation" pour les associations. En France, elles géreraient plus de 2200 cas. "Malgré leur bonne volonté, plusieurs associations, recherchant des financements publics en période de pénurie budgétaire, se sont tournées sans réelle expérience vers le secteur de la déradicalisation", a précisé la sénatrice écologiste (Val-et-Marne) devant la commission des Lois du Sénat mardi 21 février.

Autre problème : la gestion des personnes attirées par l'idéologie salafiste dans les prisons, qui sont des lieux importants de radicalisation islamiste selon le rapport. Pour lutter contre ce phénomène, l’État a créé des unités spéciales dans cinq prisons françaises afin de regrouper et isoler les personnes radicalisées des autres détenus. Une expérience pour l'instant peu "concluante", selon les sénatrices. Le ministère de la justice a désormais décidé de remplacer ses unités spéciales par six "quartiers d'évaluation de la radicalisation" dans lesquels 120 détenus pourront être accueillis pendant 4 mois.

Un numéro utile pour aider aux volontaires et leur proches

Même si elles dressent un tableau assez noir de la capacité de la France à gérer les apprentis djihadistes, les deux sénatrices relèvent quand même quelques points positifs. Parmis ceux-ci, le numéro d'appel d'urgence mis en place par le ministère de l'intérieur qui permet de signaler aux autorités des comportements suspects. Suite à cette démarche, 1 200 jeunes ont été "suivis au titre de la déradicalisation".

Créée au printemps 2016, la mission d'information sénatoriale Désendoctrinement, désembrigadement et réinsertion des djihadistes en France et en Europe est censée analyser l'efficacité des mesures politiques de déradicalisation, qui sont effectives depuis 2014. Le rapport publié mercredi est un rapport provisoire, le rapport d'étape définitif devrait être publié au cours de la semaine suivante. Le rapport définitif de la mission sénatoriale est quant à lui attendu pour juillet 2017.

Anna Manceron, Benoît Collet

Imprimer la page

Fil info

17:20
France

Normandie : le chantier du projet ElecLink, une liaison électrique franco-anglaise via le tunnel sous la Manche, a été officiellement lancé.

17:10
France

Angers: un homme de 29 ans, condamné en septembre pour consultation "habituelle" de sites jihadistes a été relaxé.

16:50
France

LM Wind Power, fabricant danois de pales d'éoliennes, a annoncé la construction d'une usine à Cherbourg, employant 550 personnes.

16:38
France

Paris : cinq millions de véhicules sont équipés de pastilles Crit'Air afin de moduler la circulation et d'améliorer la qualité de l'air.

15:16
France

Présidentielle : rencontre Macron-Bayrou à 17H15 au Palais de Tokyo à Paris.

15:13
France

Présidentielle : six candidats en difficulté pour récolter les 500 parrainages protestent contre le "verrou des grands partis".

14:55
France

Grippe aviaire : la préfecture du Lot-et-Garonne a ordonné une "battue administrative à la tourterelle" pour éviter la propagation du virus.

14:19
France

Présidentielle: Corbière (LFI) regrette que le camp Hamon ne veuille "s'engager à rien".

13:53
France

Présidentielle : Hamon a interpellé Bayrou et l'a invité à se pencher sur ses propositions de "moralisation de la vie publique".

13:21
France

Essonne : deux interpellations après un tir sur la police et le braquage d'une bijouterie

13:12
France

Hamon : après l'alliance Bayrou-Macron, il y a "un candidat du centre-droit".

13:05
France

Le piratage audiovisuel coûte 1,35 milliard d'euros en France.

12:56
France

Un homme d'une cinquantaine d'années tué par balles à Marseille.

10:57
France

Une dizaine de lycées sont bloqués ce jeudi à Paris pour protester contre les violences policières.

10:47
France

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, écroué en France pour "viol aggravé", a été entendu jeudi pour une autre affaire d'agression sexuelle.

10:43
France

Présidentielle : Jean-Vincent Placé, président de l'Union des démocrates et des écologistes (UDE), soutient Benoît Hamon.

10:38
France

Opel : les engagements sociaux seront "tenus" en cas d'acquisition par PSA, selon la direction du groupe automobile français.

18:34
France

Le Parlement a adopté son dernier texte de la législature renforçant la transparence des comptes de campagne des partis politiques.

17:59
France

Emmanuel Macron accepte l'alliance pour la présidentielle proposée par François Bayrou plus tôt dans la journée.

16:51
France

Le centriste François Bayrou (MoDem) ne sera pas candidat à l'élection présidentielle et propose une alliance à Emmanuel Macron.

16:20
France

Les subventions instituées par l'État en 2015 pour aider les journaux hebdomadaires ont été annulées par le Conseil d'Etat.

15:58
France

Dix personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'assassinat de la richissime Monégasque Hélène Pastor ont été renvoyées devant les assises

15:58
France

Affaire Fiona : la justice rejette pour la deuxième fois la demande de remise en liberté de la mère infanticide Cécile Bourgeon.

15:29
France

Le Conseil d'Etat rejette les recours contestant les privatisations des aéroports de Lyon et Nice.

15:24
France

Le maire de Béziers Robert Ménard va distribuer aux parents de sa ville des kits de dépistage du cannabis, une première en France.

15:20
France

Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, a annoncé qu'il ne se représentera pas aux législatives en juin.

13:53
France

Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, a annoncé des ventes de joueurs "très significatives avant le 30 juin".

13:07
France

Le montant des fraudes aux prestations sociales atteint en 2016 275,4 millions d'euros, en hausse par rapport à 2015.