Vous êtes ici
07/02/19
16:03

Le pôle Nord magnétique a la bougeotte

Les scientifiques ont constaté au début de l’année 2019 que le pôle Nord magnétique avait entamé une dérive relativement plus rapide que celle qui avait été anticipée : elle a atteint 55 kilomètres en 2018.

Faut-il s’en inquiéter ? En janvier 2019, les scientifiques ont découvert que le pôle Nord magnétique se déplaçait plus vite que prévu. Un déplacement normal : autrefois situé dans le Grand Nord canadien, il se trouve maintenant au cœur de l’océan Glacial Arctique. Et continue de dériver vers la Sibérie. Mais sa vitesse est moins normale : les scientifiques ont constaté qu’il se déplaçait plus rapidement que prévu, à près de 55 kilomètres par an au lieu de 15 auparavant.

Le pôle Nord magnétique est le point du champ magnétique terrestre qui attire les aiguilles des boussoles, et ne se trouve donc pas au même endroit que le pôle Nord géographique (qu’on appelle pôle Nord tout-court).

Ce Nord magnétique est capital pour notre cartographie moderne, des boussoles au GPS. Il est toujours une référence et les relevés de sa position servent de base pour les cartes. La moindre variation peut donc devenir problématique.

«Les marins utilisent toujours la boussole. Et ils ont constaté qu’il y a un décalage entre leurs observations et les modèles fournis par les scientifiques. Ces modèles sont devenus erronés plus rapidement que prévu», souligne le professeur Marc Munschy, de l’École et observatoire des sciences de la Terre à Strasbourg.

Qu’à cela ne tienne : il aurait suffit d’attendre l’actualisation des modèles scientifiques prévue en 2020 : elle a lieu tous les cinq ans. Mais ces modèles sont précieux pour la navigation maritime et aérienne en Arctique, rappelle la revue spécialisée Actu Nautique. Et il était hors de question pour l’armée américaine d’attendre : un décalage d’un seul degré poserait problème. L’actualisation a finalement eu lieu fin janvier 2019.

Cette dérive pourrait continuer. Et un jour, provoquer une inversion des pôles magnétiques. Le Nord magnétique se retrouverait alors dans l’hémisphère sud. «Mais ce n’est pas pour tout de suite», rassure le professeur Munschy.

On est donc (un peu) loin du film 2012 où notre planète est dévastée à la suite d’un emballement de l’activité du champ magnétique terrestre…

Vincent Ballester

Imprimer la page

Fil info

16:02
Monde

États-Unis : Joe Walsh annonce qu’il se retire de la primaire républicaine, après son échec au caucus de l’Iowa.

14:46
Monde

Les forces israéliennes ont déployé des renforts à Jérusalem et en Cisjordanie occupée à l'occasion des prières musulmanes hebdomadaires.

14:44
Monde

43 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre à bord d'embarcations ont été secourus en mer dans la nuit de jeudi à vendredi.

12:55
Monde

Coronavirus : l'OMS annonce une pénurie mondiale d'équipements de protection.

10:54
Monde

L'agence de presse américaine Associated Press incapable de déclarer un vainqueur des primaires démocrates dans l'Iowa.

09:40
Monde

Les États-Unis affirment avoir tué Kassim Al-Raïmi, chef d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, au Yémen.

17:41
Monde

Le gouvernement des États-Unis veut prendre le contrôle de Nokia et Ericsson pour limiter la domination de Huawei sur le marché de la 5G.

17:26
Monde

Coronavirus : Li Wenliang, l'ophtalmologue chinois qui avait alerté sur l'épidémie, est décédé.

16:52
Monde

Le dissident cubain Guillermo Fariñas, prix Sakharov du Parlement européen en 2010, a été arrêté dans son pays.

16:42
Monde

En Syrie, 23 combattants syriens et étrangers ont été tués dans des raids israéliens.

15:59
Monde

Twitter augmente son nombre d'usagers de près de 21 % par rapport à l'an dernier, son action boursière s'envole.

15:40
Monde

Mode : le créateur belge de 43 ans Olivier Theyskens nommé directeur artistique d'Azzaro.