Vous êtes ici
07/02/19
16:03

Le pôle Nord magnétique a la bougeotte

Les scientifiques ont constaté au début de l’année 2019 que le pôle Nord magnétique avait entamé une dérive relativement plus rapide que celle qui avait été anticipée : elle a atteint 55 kilomètres en 2018.

Faut-il s’en inquiéter ? En janvier 2019, les scientifiques ont découvert que le pôle Nord magnétique se déplaçait plus vite que prévu. Un déplacement normal : autrefois situé dans le Grand Nord canadien, il se trouve maintenant au cœur de l’océan Glacial Arctique. Et continue de dériver vers la Sibérie. Mais sa vitesse est moins normale : les scientifiques ont constaté qu’il se déplaçait plus rapidement que prévu, à près de 55 kilomètres par an au lieu de 15 auparavant.

Le pôle Nord magnétique est le point du champ magnétique terrestre qui attire les aiguilles des boussoles, et ne se trouve donc pas au même endroit que le pôle Nord géographique (qu’on appelle pôle Nord tout-court).

Ce Nord magnétique est capital pour notre cartographie moderne, des boussoles au GPS. Il est toujours une référence et les relevés de sa position servent de base pour les cartes. La moindre variation peut donc devenir problématique.

«Les marins utilisent toujours la boussole. Et ils ont constaté qu’il y a un décalage entre leurs observations et les modèles fournis par les scientifiques. Ces modèles sont devenus erronés plus rapidement que prévu», souligne le professeur Marc Munschy, de l’École et observatoire des sciences de la Terre à Strasbourg.

Qu’à cela ne tienne : il aurait suffit d’attendre l’actualisation des modèles scientifiques prévue en 2020 : elle a lieu tous les cinq ans. Mais ces modèles sont précieux pour la navigation maritime et aérienne en Arctique, rappelle la revue spécialisée Actu Nautique. Et il était hors de question pour l’armée américaine d’attendre : un décalage d’un seul degré poserait problème. L’actualisation a finalement eu lieu fin janvier 2019.

Cette dérive pourrait continuer. Et un jour, provoquer une inversion des pôles magnétiques. Le Nord magnétique se retrouverait alors dans l’hémisphère sud. «Mais ce n’est pas pour tout de suite», rassure le professeur Munschy.

On est donc (un peu) loin du film 2012 où notre planète est dévastée à la suite d’un emballement de l’activité du champ magnétique terrestre…

Vincent Ballester

Imprimer la page

Fil info

16:12
Monde

Union européenne :"Le Royaume-Uni sera prêt pour un Brexit sans accord", promet Boris Johnson.

15:29
Monde

Près de 22 000 personnes disparues dans le conflit contre Boko Haram au Nigéria depuis 10 ans, essentiellement des mineurs.

15:17
Monde

Deux personnes âgées de 70 ans sont mortes en Espagne dans les inondations dues aux pluies torrentielles qui ont frappé le sud-est du pays.

15:04
Monde

La Banque centrale européenne abaisse ses prévisions de croissance pour 2019 et 2020 et annonce un programme de relance de la zone euro.

14:21
Monde

La Banque centrale européenne baisse son taux de dépôt et relance les rachats nets de dette pour stimuler l'économie de la zone euro.

13:05
Monde

50 personnes sont mortes dans le déraillement d'un train dans le sud-est de la République démocratique du Congo.

11:56
Monde

Juncker « n'aime pas l'idée » du lien entre migration et mode de vie européen établi dans les attributions d'un commissaire nommé mardi.

11:01
Monde

Près de 200 Nigérians vivant en Afrique du Sud ont été rapatriés après une vague de violences xénophobes qui a fait une dizaine de morts.

10:02
Monde

L'ex-président du Zimbabwe R. Mugabe sera enterré dans son village la semaine prochaine, et non pas au Champ national des héros.

09:23
Monde

En Russie, la police a procédé à des dizaines de perquisitions contre des soutiens de l'opposant Alexei Navalny.

18:21
Monde

Les New-Yorkais ont rendu hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001, avec un rassemblement sur le site des tours jumelles.

17:00
Monde

Canada : Justin Trudeau dissout la chambre des Communes et lance le coup d'envoi des législatives du 21 octobre.