Vous êtes ici
02/02/18
18:20

En Allemagne, la grande coalition en bonne voie

Pour gouverner, Angela Merkel a besoin du soutien des sociaux-démocrates. La formation d'une nouvelle coalition est sujette à transactions avec le SPD de Martin Schulz. Après quelques jours de discussions, ils ont trouvé de nombreux points d'accord. 

20180202-DH 8102148349_03fb2f870f_z.jpg

A Berlin, les sociaux-démocrates (SPD) et les chrétiens-démocrates (CDU et CSU), parti de la chancelière Angela Merkel, négocient depuis le 26 janvier en vue de former une grande coalition. Ils ont fixé le 4 février comme date butoir. Mais ils sont tombés d’accord sur plusieurs thèmes centraux. Le point sur les sujets les plus débattus.

Regroupement familial possible pour une certaine catégorie de réfugiés

La question du regroupement familial pour les « réfugiés à protection subsidiaire » a été un grand obstacle dans les tractations, mais finalement surmonté. Cette catégorie de migrants n’est pas persécutée politiquement, mais menacée de violence dans leur pays d’origine, comme la Syrie par exemple. Ces réfugiés profitent donc d’un droit de séjour d’un an qui peut être renouvelé. Fin décembre 2017, il y avait en Allemagne 191.000 réfugiés ayant ce statut. L’accord trouvé : jusqu’à fin juillet 2018, le regroupement reste suspendu, à partir d’août cette interdiction sera levée. Mais le regroupement sera strictement limité : 1000 personnes seront autorisées par mois de faire venir leur famille. Les détails doivent encore être négociés. Le 1er février, le Bundestag (parlement allemand) a approuvé ce règlement.

Concernant les réfugiés en général, l’afflux sera limité entre 180.000 et 222.000 personnes par an. Ils devront attendre le traitement de leurs demandes d’asile dans des « établissements centraux ». Quotas, limitation de déplacements, … L’Allemagne se dirige vers une politique migratoire plus restrictive.

Davantage d’investissements dans les services des soins

Autre sujet important pour ce pays frappé de vieillissement : la situation des services de santé. Selon des études citées par les médias allemands, l’Allemagne manquera en 2030 de plusieurs centaines de milliers d’infirmiers, notamment dans le secteur des soins aux personnes âgées. Par conséquent, les négociations prévoient la création immédiate de 8000 nouveaux postes dans l’aide aux personnes âgées. Leur rémunération sera augmentée.

Seul point de discorde : la question du système d’assurance maladie. Le SPD demande la mise en place d’une assurance citoyenne solidaire afin de « lutter contre une médecine à deux vitesses », comme le critiquait le chef de parti Martin Schulz. La CDU veut à tout prix maintenir la séparation entre les assurances privées, plus coûteuses et offrant plus de garanties, et les assurances publiques.

Education à plein temps

En matière d’éducation, le SPD et la CDU/CSU veulent développer les « écoles à plein temps » avec deux milliards d’euros. Souvent, les écoles primaires terminent les cours à midi, un problème pour beaucoup de parents qui travaillent. Les parents auront désormais le droit de demander une place pour leur enfant dans une « école à plein temps ». La numérisation sera également renforcée.

L’axe franco-allemand renforcé

Sans révéler les détails, les négociations ont débouché sur des avancées en matière européenne : l’Allemagne soutiendra Paris dans ses projets de réforme de l’Union. Le pays sera prêt à contribuer davantage au budget de l’UE, mais réclame en revanche un meilleur partage des responsabilités dans la politique migratoire au sein de l’Union européenne.

Clara Surges

 

Imprimer la page

Fil info

17:33
Monde

En pleine période de tensions internationales, Donald Trump reçoit des transfuges nord-coréens dans le Bureau ovale.

17:16
Monde

Les États-Unis infligent des sanctions économiques à des soutiens du Hezbollah, mouvement chiite proche de l'Iran.

15:34
Monde

États-Unis : Interruption du procès Nassar après qu'un père de victimes ait tenté de se jeter sur le thérapeute accusé d'abus sexuels.

15:19
Monde

Le secrétaire à la Défense américain James Mattis soupçonne l'utilisation de gaz sarin en Syrie.

15:00
Monde

Allemagne : encore "de nombreux points de divergence sérieux" avant la formation d'un gouvernement, selon Angela Merkel.

14:33
Monde

États-Unis : 200 000 emplois créés en janvier, le taux de chômage descend à 4,1 %, un plus bas depuis 17 ans.

14:08
Monde

L'auteur d'une attaque à la camionnette contre des musulmans en juin dernier à Londres condamné à la perpétuité assortie de 43 ans de sûreté

13:47
Monde

Turquie : 13 nouvelles arrestations de personnes accusées d'avoir soutenu sur les réseaux sociaux un texte opposé à l'intervention en Syrie.

12:49
Monde

Donald Trump accuse le FBI d'avoir "politisé" les investigations en faveur des démocrates lors de la campagne présidentielle.

12:32
Monde

Michel Barnier, négociateur européen sur le dossier du Brexit, se rendra à Londres lundi pour poursuivre les discussions.

11:56
Monde

11 arrestations après la vague d'attentats en Afghanistan selon le président Ashraf Ghani.

11:53
Monde

Enquête ouverte en Suisse contre une plateforme qui n'aurait pas reversé des dons (des millions de francs suisses) à leurs destinataires.

11:49
Monde

L'opposant en exil Nasheed se présentera à la présidentielle aux Maldives face au président Abdulla Yameen Abdul Gayoom.

11:12
Monde

Naufrage d'un navire de migrants près des côtes libyennes, 90 disparus.

10:54
Monde

À la Nouvelle-Orléans, des stripteaseuses ont manifesté hier pour protester contre la fermeture de clubs du French Quarter.

10:42
Monde

Insolite : près de 300 000 $ pour une bouteille de whisky japonais vieille de 50 ans.

09:56
Monde

L'aviation israélienne a bombardé cette nuit une position du Hamas dans la bande de Gaza, en représailles à un tir de roquette.

09:32
Monde

Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson débute aujourd'hui sa tournée d'une semaine en Amérique Latine par le Mexique.