Vous êtes ici
31/01/18
20:56

El Amri responsable de ses actes ? Les voix discordent

Trois psychiatres et un psychologue ont été appelés à la barre du procès de Mohamed El Amri ce mercredi 31 janvier. Les experts doivent dire aux jurés si l’accusé de 34 ans, jugé pour double homicide et tentative d’homicide, était conscient de ses actes au moment des faits.

Difficile de savoir si le défilé d’experts en psychologie et en psychiatrie a pu aider les jurés ce mercredi 31 janvier. Censés délivrer chacun leur verdict sur l’état de santé de l’accusé au moment des faits, le 15 février, les experts n’ont pas réussi à se mettre d’accord, rendant le verdict encore plus difficile pour la cour.

Mohamed El Amri comparait pour plusieurs crimes : le meurtre de sa compagne et de son bébé de deux mois ainsi que tentatives d’homicide sur son beau-fils, alors âgé de 14 ans, et sur un policier. Tous les médecins sont d’accord sur la pathologie. C’est sur le degré de santé mentale qu’ils diffèrent. Était-il conscient de ses actes le 15 février 2015 ? Face au mutisme de l’accusé depuis les faits, difficile d’y voir clair.

Un seul expert pour l’abolition de discernement

Le docteur Amarilli a analysé Mohammed El Amri à deux reprises. L’état du prévenu est clair pour le psychiatre : « État schizophrène (héboïdophrénie) et hallucinations clairement identifiées. » D’après l’expert, le meurtre semble « immotivé », et donc commis par un malade mentale qui a des hallucinations. Pour le Dr Amarilli, il y a « abolition de discernement » : l’accusé a tué sans s’en rendre vraiment compte. Un jugement qui permettrait à l’accusé d’éviter la prison et d’aller en soin psychiatrique.

L’avocat général et la partie civile s’insurgent : « L’accusé n’était pas dans un délire, vu qu’il a reconnu les faits ! » L’expert se justifie : « On peut reconnaitre les faits tout en étant dans un délire schizophrène hallucinatoire. »

« Tue, on va te tuer ! »

Pendant son entretien avec le psychiatre, Mohammed El Amri a dit entendre des voix : « Tue, on va te tuer ! » lui disent-elles. Mais aucun autre expert n’a entendu telle chose. Ce qui sème le doute sur la Cour. L’accusé a-t-il dupé le Dr Amarilli ? Pour ce dernier, c’est tout à fait normal. Selon l’expert, les schizophrènes avec délires auditifs ont du mal à en parler. Un juré pose tout de même la question : « L’accusé peut-il faire semblant ? »« Je l’ai vécu, quand on allègue des hallucinations, on ne reste pas muet comme l’accusé l’a été ».

Avant de partir, le Dr Amarilli juge donc qu’une personne comme Mohammed El Amri, victime d’une schizophrénie à séquences chroniques évolutives, doit recevoir des soins psychiatriques au long court, «  très appuyé ». Et s’il le faut, « à vie ».

« Entre altération sévère et abolition du comportement, la frontière est floue. »

Au tour du Docteur Meunier, venu spécialement de Lyon, d’être à la barre. D’accord sur la schizophrénie hallucinatoire avec son collègue, il remet pourtant en cause l’absence totale de discernement lors des faits : « Mohammed El Amri raconte une vie hallucinatoire, il a une perception discontinue de la réalité. Il n’est pas loin de l’abolition du discernement. » Mais pas question de franchir la ligne rouge pour l’expert : « Il y a une limite floue entre altération sévère et abolition du comportement »

Alors, comment savoir si Mohammed El Amri était conscient ou non de ses actes ? Le docteur Meunier est formel : « Sa maladie a altéré, mais pas annihilé le contrôle de ses actes ». Un avis qui confirme les arguments de l’avocat général et des parties civiles : « M. Amri a été condamné plusieurs fois pour violence. A-t-on évoqué une seule fois son irresponsabilité mentale ? Non ! », affirme avec aplomb Maitre Guillaume Delord lors de sa plaidoirie.

Les mains croisées et plaquées contre sa bouche, Mohammed El Amri n’aura pas décroché un mot de toute la séance. Il reste moins de 24 heures aux jurés pour décider si oui ou non Mohammed El Amri était conscient de ses actes au moment des faits.

Sophie Allemand et Simon Cardona

Imprimer la page

Fil info

17:18
France

Des zadistes ont bloqué hier et aujourd'hui le débrouissaillage de l'ancienne "route des chicanes" sur le site de Notre-Dame des Landes.

17:08
France

L'hébergeur du suspect de l'attaque du Thalys en 2015 vient d'être remis à la France par les autorités belges.

17:06
France

Crash d'hélicoptères militaires dans le Var : "l'hypothèse d'une collision" privilégiée, selon le procureur de Marseille.

16:59
France

Nice : Un curé de la région de Nice suspendu après une plainte pour des faits présumés d'attouchements sexuels sur mineurs.

16:35
France

Les syndicats pénitentiaires FO et CGT appellent à manifester lundi devant la direction de l'Administration pénitentiaire.

16:28
France

Perturbateurs endocriniens : "Les moyens ne sont pas à la hauteur des enjeux et des coûts pour la santé", selon un rapport publié vendredi.

16:10
France

L'enfant de confession juive agressé à Sarcelles et son grand frère ont été auditionnés dans le cadre de l'enquête.

15:02
France

Au tribunal de Cayenne (Guyanne), 1581 plaintes ont été classées sans suite en 2017, faute d'avoir été traitées à temps.

14:43
France

Après 3 mois de grève, un accord de sortie du conflit se dessine pour les employés de nettoyage à l'hôtel Holiday Inn de Clichy.

14:38
France

EPR de Flamanville : démarrage confirmé pour la fin de l'année, début de l'exploitation commerciale en 2019 selon le PDG d'EDF.

14:12
France

Ascoval : Bruno Le Maire annonce que l'État apportera 5 millions d'euros pour "soutenir l'activité du site" de Saint-Saulve (Nord).

13:57
France

Le PDG de Lactalis, Emmanuel Besnier, présente ses excuses aux familles victimes de la salmonellose.

13:50
France

Le parquet de Paris demande le placement en détention du théologien suisse Tariq Ramadan, accusé de viols.

13:21
France

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin décidera à la fin de l'année s'il quitte ou pas Les Républicains, a-t-il annoncé aux Échos.

12:58
France

La ligne du RER C dans Paris intra-muros restera fermée jusqu'au 10 février au minimum, selon la SNCF.

12:25
France

Téléphone au volant : même à l'arrêt moteur éteint, le conducteur peut se faire verbaliser, juge la Cour de cassation.

12:14
France

Nouvelle manifestation des agriculteurs dans le Sud-Ouest. Protestation contre la révision européenne de la carte des "zones défavorisées".

12:11
France

Les compétences disciplinaires de l'agence antidopage contraires à la Constitution. L'Afld est juge et partie (Conseil constitutionnel).

11:43
France

Affaire Fiona : Cécile Bourgeon absente aujourd'hui au procès. "Elle n'était pas en état de remonter" selon son avocat.

11:21
France

L'élection de la députée Samantha Cazebonne (LREM, 5e circ. des Français de l'étranger) a été invalidée par le Conseil constitutionnel.

10:39
France

Accident d'hélicoptères dans le Var : la ministre des Armées Florence Parly se rendra sur place en début d'après-midi.

10:35
France

Un skieur de 49 ans a trouvé la mort jeudi dans les Vosges, asphyxié par une coulée de neige sur le versant vosgien du Ballon d'Alsace.

10:25
France

Crash d'hélicoptères militaires dans le Var : les deux appareils se sont percutés, bilan de cinq morts confirmé, aucun survivant.

09:53
France

L'eurodéputé FN Édouard Ferrand est décédé jeudi soir à Paris des suites d'une longue maladie.

09:46
France

Au moins cinq morts dans deux crashs d'hélicoptères de l'armée dans le Var.

09:04
France

Tariq Ramadan, théologien musulman accusé de viols, est présenté aujourd'hui à un juge d'instruction.

19:30
France

Le bilan de la rixe entre migrants à Calais grimpe à huit blessés. Trois ont un pronostic vital engagé.

19:13
France

Une nouvelle proposition de la France insoumise rejetée : la révision de la Constitution pour y inscrire le droit d'accès à l'eau.