Vous êtes ici
19/02/21
13:51

Amanda Gorman : les belles lettres au service des idées

La poétesse a été révélée lors de l'investiture de Joe Biden, en récitant un texte sur l'Amérique unie. Le point de départ de ses ambitions grandissantes.

[ Plein écran ]

Le recueil de poèmes d'Amanda Gorman sera disponible en France à l'automne prochain. © Chairman of the Joint Chiefs of Staff / Wikimedia Commons

Son nom est sur toutes les bouches depuis l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier. La jeune prodige Amanda Gorman est née en 1998. Native de Los Angeles, elle est "descendante d'esclaves, élevée par une mère célibataire", comme elle se décrit dans le poème qui a ému l'Amérique, The Hill we climb. Sa mère, professeure d'anglais, restreint l'accès à la télévision pour Amanda et sa sœur jumelle, Gabrielle. Cela l'encourage à s'intéresser aux livres et à la littérature. "Alors que les autres élèves étaient dans les aires de jeux, j'étais en train d'écrire dans mon journal sur le banc d'un parc, ou d'essayer d'écrire mon propre dictionnaire", se souvient-elle dans un entretien au New York Times, en 2018. 

La jeune fille souffre alors d'un trouble de la parole, qui lui rend difficile à prononcer certaines lettres. Elle se considère comme un "enfant bizarre". À l'âge de 14 ans, elle rejoint l'association WriteGirl, qui encourage la créativité et l'expression de soi chez les jeunes filles. "La première fois, elle était timide et terrifiée au microphone, raconte Keren Taylor, la fondatrice et directrice de l'organisation, dans Voice of America. Mais une fois qu'elle a vaincu sa peur du microphone, elle était inarrêtable". En 2014, Amanda a 16 ans et elle remporte le Youth poet laureate de Los Angeles, un titre qui récompense un jeune pour ses compétences artistiques et son engagement pour la justice sociale. 

Une artiste engagée

La jeune fille, étudiante au lycée New Roads à Santa Monica, devient de plus en plus engagée. Cette même année, elle fonde une organisation à but non lucratif, "One Pen One Page", dont le but est de promouvoir l'alphabétisation des jeunes et de lutter contre les inégalités. L'année suivante, elle publie son premier recueil de poèmes. Mais c'est en 2017 qu'Amanda Gorman rencontre le plus de succès. Elle devient la première National Youth Poet laureate. Jeune déléguée aux Nations unies, elle ouvre la saison littéraire de la Bibliothèque du Congrès.

Elle reçoit le OZY Genius Award, qui récompense les "idées géniales de jeunes", avec une bourse de 10 000 dollars, pour son projet "Génération empathie", un expérience de réalité virtuelle dont le but est de créer une communauté plus empathique et inclusive. Lors de sa dernière année de lycée, elle mène une révolte estudiantine avec sa sœur pour réformer le programme de leurs cours d'anglais, pas assez représentatif de la diversité des élèves, selon elles. Elle obtient une bourse universitaire et intègre l'université d'Harvard, où elle étudie la sociologie.

2021, la révélation

Son art se concentre sur les thèmes du féminisme, de la race et de la marginalisation. Remarquée par Jill Biden, la femme du nouveau président américain Joe Biden, celle-ci la suggère au comité de préparation de l'investiture. Désignée en décembre 2020, elle rédige son poème, inspirée par les événements du Capitole. Elle devient la plus jeune poétesse à se produire à l'investiture présidentielle. Trois semaines plus tard, elle est choisie pour faire l'ouverture de la finale du championnat de football américain, le Superbowl. Dans son poème "Chorus of the Captains", elle rend hommage aux travailleurs essentiels sollicités avec la pandémie de Covid19.

Le 4 février, elle fait la couverture du prestigieux Time magazine. Puis elle signe avec l'agence de mannequins IMG. En septembre, son premier livre doit paraître. Et son poème The Hill we climb sera publié en français au printemps, suivi d'un recueil de poèmes à l'automne. Un beau palmarès pour celle qui fêtera ses 23 ans, le 7 mars. Mais ses ambitions ne s'arrêtent pas là. En 2017, elle confiait au New York Times son rêve de devenir présidente des Etats-Unis en 2036, la première année où elle pourra être éligible, âgée de plus de 35 ans. 

Cyrielle Thevenin

Imprimer la page

Fil info

14:57
Monde

L'ONU dénonce les "attaques contre l'indépendance de la justice" en Haïti.

14:18
Monde

Brexit : Bruxelles favorable à la poursuite de transfert de données personnelles vers le Royaume-Uni.

14:07
Monde

La légende du reggae U Roy est mort à l’âge de 78 ans. Les causes de son décès ne sont pas encore connues.

13:43
Monde

Espagne : 3e nuit d’affrontement dans le cadre des manifestations contre l’incarcération du rappeur Pablo Hasél.

13:23
Monde

Harry et Meghan ont confirmé à la reine Élizabeth II leur retrait de la famille royale. Ils perdent donc officiellement leurs titres.

12:17
Monde

L'ONU a demandé aux Emirats arabes unis des preuves de vie de la fille du souverain de Dubaï, la princesse Latifa.

11:26
Monde

Plus de 500 cas de peste ont été détectés dans le nord-est de la République démocratique du Congo.

11:20
Monde

Le géant italien des hydrocarbures Eni a révélé avoir perdu 8,5 milliards d'euros sur l'année 2020.

11:05
Monde

Géorgie: en pleine crise politique le Premier ministre Guiorgui Gakharia démissionne.

10:57
Monde

La Cour suprême britannique considère les chauffeurs Uber comme employés.

10:52
Monde

L’Union européenne va doubler sa contribution au programme de vaccination Covax la portant à 1 milliard d’euros.

10:25
Monde

Facebook aurait artificiellement gonflé le nombre de ses utilisateurs pour augmenter ses recettes publicitaires.