Vous êtes ici
16/09/22
15:06

Soignants suspendus depuis un an : « On n’existe plus »

Ni licencié, ni réintégré, le personnel hospitalier non vacciné témoigne d’un sentiment d’abandon depuis son éviction en septembre 2021.

Des soignants non vaccinés suspendus depuis septembre 2021 ont manifesté ce jeudi 15 septembre à Strasbourg. Ils demandent une décision : le licenciement ou la réintégration. Photo Cuej.info / Clémence Blanche

« Je reçois chaque mois une fiche de paie de zéro euro. » Martine (54 ans), est infirmière en psychiatrie. Depuis octobre, elle est suspendue de son service car elle ne possède pas le pass sanitaire. L’Ardéchoise ne peut pas non plus chercher un CDI, ni suivre une formation financée par pôle emploi, car officiellement, elle est toujours salariée d’une clinique.

Le 15 septembre 2021, le gouvernement français prenait la décision de suspendre les soignants non vaccinés. Un an plus tard, ils ne sont pas licenciés, mais n’ont toujours pas pu retrouver leur poste. « On est tellement entre deux eaux que c’est difficile de se projeter, déplore l’infirmière, je ne veux pas démissionner car j’estime n’avoir rien fait de mal et j’aimais ce que je faisais. J’ai toujours l’espoir d’être réintégrée, mais pour l’instant, on ne parle pas de nous. »

Reconversion ou travail en intérim dans l’attente

D’octobre à mars, Martine n’a eu aucun revenu. Vivant sur ses économies, elle a décidé de travailler en intérim dans des usines de plastique et de métal, et de faire des remplacements en tant que surveillante au sein d’établissements scolaires. « Je n'ai jamais réussi à dépasser les 1000 euros par mois jusque-là. Je ne prends pas de mission de plus d’une semaine, au cas où je peux retourner à la clinique. »

Le changement a été encore plus radical pour Malika, 58 ans. L’ancienne aide-soignante a fait une croix sur travail après 30 ans de carrière dans le médical : « J’étais déjà cassée physiquement et mentalement, l’obligation vaccinale a été la goutte de trop. » Avant de se trouver un poste de femme de ménage en périscolaire, la réflexion sur sa reconversion a été douloureuse : « L’aide à la personne, c’est tout ce que je savais faire. J’avais l’impression d’être de retour à 17 ou 18 ans, à me demander ce que j’allais devenir. Heureusement que mon mari gagnait assez bien sa vie, sinon j’aurais fini à la rue. »

« On se sent abandonné »

Peu habituées à s’exprimer sur leur situation, les soignantes interrogées sont débordées par l’émotion : « Je suis bien entourée, mais à chaque fois que je repense à la situation c’est dur », avoue Catherine (55 ans), en sanglots. Manipulatrice en électroradiologie médicale, elle se sent victime d’une « injustice » : « Il n’y a rien à faire, et personne n’a pris notre défense officiellement. On se sent abandonné ». L’Alsacienne avoue que, si elle le pouvait, elle ne retournerait même pas au  travail :  « Mes collègues n’ont pas pris une seule nouvelle depuis un an. » Malika confirme ce sentiment de rejet : « Toute notre vie on a été bienveillant et maintenant on est considéré comme des pestiférés. »

Handicapée, Catherine tente de relativiser sur son cas personnel, car elle perçoit une pension d’invalidité : « Je m’en suis bien sorti par rapport à des gens qui n’ont plus de salaire et ont perdu leur maison. Mais on a l’impression qu’on n’existe plus, car on est coupé du monde du travail. Maintenant je vis au jour le jour. »

Luc Herincx

Édité par Audrey Senecal

 

Imprimer la page

Fil info

14:19
France

Pyrénées espagnoles : deux randonneurs toulousains d'une soixantaine d'années sont morts de froids dans la vallée de Boi

14:11
France

Deux membres de l'ambassade de France à Bamako libérés ce vendredi, après avoir été soupçonnés d'espionnage

14:07
France

Loire : un père de famille soupçonné d'avoir défenestré ses deux fillettes, dont le pronostic vital est engagé

13:48
France

Rentrée politique ce soir pour Edouard Philippe lors des journées parlementaires de son parti Horizons

13:25
France

L'objectif de 500 maisons sport-santé en France sera atteint "à la fin de l'année", promet le ministre de la santé, François Braun

11:29
France

Emploi : 50 000 postes vacants dans le secteur de l'aide aux personnes âgées, sur 850 000 travailleurs

11:21
France

L'ancien ministre de l'Intérieur et maire de Lyon Gérard Collomb annonce souffrir d'un cancer de l'estomac

10:52
France

Une mission du Sénat propose d'interdire la consommation d'alcool pendant la chasse

10:03
France

Covid : le nombre de cas bondit de 67 % en une semaine

09:58
France

Grève des contrôleurs aériens : au moins 1000 vols annulés aujourd'hui

17:59
France

Retraites : Emmanuel Macron assure vouloir mener la réforme des retraites « par la concertation et en cherchant les compromis »

17:24
France

L’eau du robinet sous surveillance renforcée dans 45 communes des Hauts-de-France pour analyser la présence de pesticides

17:00
France

Les femmes toujours sous-représentées parmi les créateurs d’entreprises en France, d’après une étude de l’Insee

16:17
France

Hérault : l’ex-médecin-chef des sapeurs-pompiers mis en examen pour agression sexuelle après 24 heures de garde à vue

15:43
France

Face à l'inflation, les maires de France craignent de pas pouvoir assurer les missions de service public qui incombent aux municipalités

15:17
France

Un millier de vols seront annulés en France vendredi suite à une grève des contrôleurs annonce l'aviation civile

15:08
France

Au procès en appel des attentats de Charlie Hebdo de janvier 2015, Riss défend la publication des caricatures de Mahomet

15:00
France

Politique : les Républicains sont à la recherche d’un nouveau président, Eric Ciotti, Bruno Retailleau et Aurélien Pradié partent favoris

14:43
France

Nouvelle-Calédonie : une réunion entre les loyalistes, indépendantistes et l’État aura lieu en octobre sur l’avenir institutionnel du pays

14:21
France

Les écologistes considèrent la suspension de la parution du livre de Guillaume Meurice moquant Vincent Bolloré comme de la « censure »