Vous êtes ici
19/02/21
11:45

Les collégiens, cobayes du burger au sanglier

Les élèves de Villé (Bas-Rhin) ont donné leur impression mercredi 18 février sur un menu préparé à base de gibier. Une opération menée par la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) et la Fédération des chasseurs qui rêve d'écouler ses stocks.

Le collège du Klosterwald de Villé (67) a été l'objet d'une expérimentation gustative avec de la viande de sanglier. © DR

Vous reprendrez bien un peu de gibier ? Mercredi 18 février, le collège du Klosterwald de Villé (Bas-Rhin) a proposé à ses élèves de goûter un burger pour le moins atypique, à base de viande de sanglier. L’objectif de cette expérimentation, initiée par la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) : tester la réaction des scolaires afin de proposer plus tard des produits issus de la chasse dans les cantines de la région.

Ce crash test s’est révélé fructueux puisque ces élèves, habitués des surgelés et produits transformés, auraient apprécié le menu, à en croire les Dernières Nouvelles d’Alsace. Il avait été soigneusement élaboré par Nicolas Stammchef, chef doublement étoilé et Isabelle Zumsteeg, la cheffe des cuisines du collège. Galette de sangliers, confits d’oignons et tomme à l’ail des ours. Tout a été fait pour séduire y compris les plus frileux.

Circuit, très, très court

L’expérimentation est amenée à être pérennisée dans tous les collèges d’Alsace, au grand bonheur de la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin, partenaire de l’opération. "On a beaucoup trop de sangliers à tuer. Là, on a la possibilité d’écouler la venaison", se félicite Gérard Lang, le président de la fédération. "La population de sangliers dans les Vosges peut quadrupler si tous les facteurs sont au beau fixe", précise-t-il, presque alarmiste. Ces "premiers écologistes de France", comme ils aiment s’appeler, sont d’ailleurs très souvent mandatés par les pouvoirs publics pour éliminer ces nuisibles, qui abîment les champs des agriculteurs voisins. "Nous n’avons aucun intérêt à les tirer comme ça, ni à les mettre à la benne. Ce serait un gaspillage énorme de ne pas les manger", se plaint-il.

L’Association de protection des animaux sauvages (Apses), elle, a une toute autre lecture de cette expérimentation. "C’est une tentative supplémentaire de s’introduire dans nos écoles. Ils cherchent à renouveler leurs effectifs parce que leur population est vieillissante", s’insurge Richard Haring, son président. Il accuse le puissant lobby des chasseurs d’influer sur la politique régionale. La Communauté européenne d’Alsace (CEA), elle, n’a pas répondu à nos sollicitations.

Du plomb dans les assiettes

"Si on laissait les loups, lynx et ours revenir, la population de sangliers se régulerait toute seule. Les chasseurs donnent des graines aux bêtes, ils nourrissent les femelles. Ce sont des pompiers pyromanes !", poursuit Richard Haring. Ce défenseur de la faune sauvage dit n’avoir pas été prévenu de l’opération, "tout comme l’association des parents d’élèves de la ville". Il se désole que l’on propose à de jeunes adolescents une viande dont les risques sanitaires ont été prouvés à de multiples reprises.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a en effet publié un rapport en 2018 qui recommande de ne pas manger plus de trois fois par an cette viande sauvage. L’instance pointe notamment les dangers du plomb présent dans la chair des bêtes à cause de la fragmentation des munitions. Pas de quoi faire trembler Gérard Lang, qui soutient que ses camarades aux vestes vertes et beiges n’utilisent plus de telles munitions dans la région. Chacun, dit-il, doit signer une déclaration sur l’honneur pour éviter tout problème. De quoi rassurer les parents d’élèves ?

Emma Chevaillier

Imprimer la page

Fil info

15:40
Alsace

En marge de la foire européenne de Strasbourg, se déroule la journée des maires et des présidents des intercommunalités du Bas-Rhin

10:10
Alsace

Des salariés du site de Safran à Molsheim ont appelé à un mouvement de grève et se sont réunis devant le site vendredi 10 septembre

14:33
Alsace

Découverte d'engins explosifs, d'uranium et d'écussons nazis lors d'une perquisition à Rouffach

15:34
Alsace

Un variant californien du Covid-19 a été détecté à Saverne, dans le Bas-Rhin.

14:16
Alsace

Un obus de 40 cm de long a été découvert ce matin au sud d'Haguenau.

14:59
Alsace

Des lycéens mulhousiens ont remporté le trophée de l'actualité de l'opération "Journaliste un jour" pour leur article sur l'EuroAirport.

11:48
Alsace

Une reconstitution a lieu dans l'ancien appartement de Jean-Marc Reiser à Schilltigheim, un mois après ses aveux dans l'affaire Le Tan.

17:13
Alsace

Le fabricant de chariots de supermarchés Caddie va regrouper ses activités sur le seul site de Dettwiller (Bas-Rhin) et supprimer 51 emplois

11:53
Alsace

Les recherches pour retrouver un Alsacien et un Vosgien disparus dans un accident de motoneige au Québec suspendues.

15:42
Alsace

Carambolage et bouchon entre Ostheim et Guémar dans le sens Colmar/Strasbourg, une personne blessée.

15:08
Alsace

Colmar première du classement des meilleures destinations européennes en 2020, réalisé par European Best Destinations.

13:44
Alsace

L’Aéroclub du Haut-Rhin, créé sur l’un des plus anciens aérodromes de France, fête vendredi son 90e anniversaire.

18:12
Alsace

La vigilance orange crue a été levée dans le Bas-Rhin, qui repasse en vigilance jaune, comme le département Haut-Rhinois.

17:51
Alsace

Deuxième accident de la journée sur l'A4 : voiture contre poids lourd, une femme, au "pronostic vital engagé", hospitalisée.

14:44
Alsace

Un blessé grave dans un accident survenu à la mi-journée sur l'autoroute A4 près de Burbach, dans le nord de l'Alsace.