Vous êtes ici
09/09/21
18:09

Green fever, effet covid

Plus qu’une pratique associée aux zones périurbaines, le jardinage urbain est devenu un véritable phénomène de mode : des ventes de plantes éphémères en centre-ville à l’influence des réseaux sociaux, tout est bon (ou presque) pour végétaliser son intérieur.

La vente Plantes Pour Tous à Strasbourg, du 9 au 11 septembre. © CAMILLE LOWAGIE

Monstera, alocasia, calathea et pilea… Une rapide recherche #urbanjungle sur Instagram donne la mesure du phénomène de végétalisation de l’habitat citadin. Les réseaux sociaux fourmillent d'images d’appartements aux ambiances tropicales, passion terre cuite et plantes graphiques. 

Instagram et Pinterest ont joué un rôle important dans l’avènement de cette tendance verte, et le Covid n’a rien arrangé. Des communautés de passionnés de plantes d’intérieur s’y sont constituées et le terme « d’urban jungle » naît en 2016. Sur Facebook, on trouve à la fois des groupes d’échange de boutures et des réseaux d’entraide, où des plant addicts prodiguent leurs conseils pour sauver un ficus tout rabougri ou choisir la plante qui convient le mieux à une pièce faiblement éclairée.

Un effet de mode

Ce sont principalement les 20-35 ans, les « millenials de centre-ville », qui ont lancé le phénomène. « C’est un moyen pour les citadins, qui n’ont pas de jardin et qui vivent au rythme frénétique de la ville, de retrouver un environnement apaisé, en harmonie avec la nature », explique Abdel, responsable de l’événement Plante Pour Tous qui se tient à Strasbourg du 9 au 11 septembre.

Des événements organisés par Plant Pour Tous, Le Goût des Plantes, ou Le marché végétal d'Antoine et Julien, des grandes ventes de plantes éphémères, qui surfent sur cette tendance, attirent des centaines de personnes chaque jour : les queues de plant addicts n’en finissent pas. Organisées uniquement à Paris il y a cinq ans, elles couvrent désormais une trentaine de villes de France et d’Europe. Trois, quatres plantes sous le bras, Chloé attendait cet événement de la rentrée pour décorer son nouveau chez elle : « aujourd’hui, les plantes sont un incontournable de la décoration d'intérieur ! Ces variétés sont accessibles aux débutants et elles sont surtout moins chères qu’en jardinerie ».

L'impact de la crise sanitaire

Un engoument croissant, dans lequel la crise sanitaire a eu son rôle à jouer. Depuis l’arrivée du Covid-19, les ventes de plantes d’intérieur ont augmenté d’environ 20%. « Les urbains confinés dans 30m2 ont ressenti un important besoin de verdure pour être bien chez eux », affirme Jennifer, co-fondatrice de la jardinerie urbaine Tchungle à Strasbourg. 

Cultiver des plantes chez soi, une pratique si bonne pour le moral mais si néfaste pour la planète. Avec l’explosion de la demande, les jardineries sont perpétuellement en flux tendu sur la marchandise. Les fournisseurs peinent à suivre la cadence : depuis plusieurs mois, les producteurs de pots en terre cuite sont en rupture de stock. 

Une tendance peu écologique

Pour répondre aux besoins des grandes enseignes de jardinerie, des grossistes belges et néerlandais produisent des plantes de façon industrielle, souvent peu écologique. Engrais chimiques, immenses serres chauffées en plein hiver et transport de fret en avion, l’impact écologique de la green fever n’est pas forcément meilleur que celui des fleurs coupées.

Ce n’est pas la première fois qu’un grand bouleversement social ramène les plantes vertes sur le devant de la scène. Lors de la révolution industrielle, on observait déjà une végétalisation de l’intérieur de la classe moyenne, pour « atténuer les effets psychologiques négatifs du passage de la campagne à des paysages urbains pollués », rappelle l’association PromoJardin sur son site.

Loin de l’image du potager à la campagne, le jardinage s’est emparé de nos intérieurs urbains et la verdure déborde, si bien qu’elle s’attaque aussi à nos balcons.

Camille Lowagie

Les plantes sont produites de façon idustrielle en Belgique et au Pays-Bas. © CAMILLE LOWAGIE

Imprimer la page

Fil info

16:01
France

Le passe sanitaire sera obligatoire lors des soirées étudiantes, annonce le ministère de l'Enseignement supérieur

15:29
France

Justice : un homme a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'un homosexuel en 2018

14:30
France

Les deux athlètes afghans qui ont participé aux Jeux paralympiques de Tokyo sont accueillis par la France

14:09
France

L'ancien judoka Fabien Canu va prendre la tête de l'Institut national du sport, de l'expertise, et de la performance (Insep)

13:50
France

Le général Stéphane Mille a pris ses fonctions de chef de l'état-major de l'Armée de l'Air et de l'Espace

13:43
France

Uber France est condamné à verser 180 000 euros à 910 chauffeurs de taxi

12:15
France

Algues vertes: l'Etat va proposer des contrats aux agriculteurs pour lutter contre les algues vertes dans le Finistère et les Côtes-d'Armor

12:00
France

L'incendie dans l'usine en Ariège "circonscrit", fin des mesures de confinement

11:35
France

Football : Didier Deschamps dévoilera sa liste de joueurs convoqués pour la Ligue des Nations le 30 septembre

11:02
France

Les obsèques de Jean-Paul Belmondo sont en cours à l'église de Saint-Germain-des-Près

10:50
France

Gironde : un homme soupçonné d'avoir tué le nouveau compagnon de son ex-conjointe et d'avoir blessé cette dernière

10:22
France

Ariège : incendie dans une usine à Pamiers, les riverains appelés à se confiner

10:15
France

Football : le PSG a annoncé un partenariat avec une plateforme de cryptomonnaies

10:15
France

Un cas de grippe aviaire relevé dans les Ardennes

10:00
France

Plus de 150 médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo se sont vu accorder la Légion d'honneur ou l'ordre national du Mérite