Vous êtes ici
07/09/17
13:49

GCO : "Nous avons gagné trois mois sur le calendrier"

Michel Dupont considère que le projet du grand contournement ouest (GCO) n'empêchera pas la formation de bouchons et ne résoudra pas les problèmes de santé publique. Mais qu'il risque, au contraire, de porter atteinte à la biodiversité.

20170907-TL capture_decran_2017-09-07_a_14.55.28.png

Source : Infographie Cuej / New's d'Ill n°119 (décembre 2016)

Le grand contournement ouest (GCO) doit décongestionner l'A35, l'une des autoroutes les plus fréquentées de France. Les opposants au projet ont été reçus mercredi 6 septembre à Paris pour une entrevue au ministère des Transports. Parmi eux, Michel Dupont, ancien paysan et bénévole pour le collectif Alsace Nature. Entretien avec cet ex-assistant parlementaire de José Bové.

Pourquoi vous opposez-vous à ce projet ?

La solution de contournement proposée consomme des terres agricoles et ne résout ni les problèmes de circulation sur l'autoroute, ni les problèmes de santé publique. La pollution va perdurer entre l'A35 et l'A355. La nouvelle autoroute n'empêchera pas la formation de bouchons, car ils découlent de la circulation des gens de la périphérie. Il n'y a pas de réflexion globale sur la circulation.

Comment avez-vous manifesté votre désaccord ?

Il fallait réagir car le déboisement de la forêt de Kolbsheim, sur la route de Kolbsheim à Ernolsheim, pouvait intervenir à partir du 1er septembre. Un certain nombre d'opposants ont donc mis en place la Zone à défendre (ZAD) du moulin de Kolbsheim. Le lieu est particulièrement stratégique puisque le concessionnaire, Arcos (une filiale de Vinci), y prévoit des remblais. Les forêts sont de plus en plus réduites en Alsace et on ne peut pas se permettre d'en perdre davantage. Une trentaine de personnes sont présentes actuellement, entre 250 et 350 peuvent être rapidement mobilisées. Ils ont également construit une cabane dans les arbres, au bord de la départementale, entre Kolbsheim et Ernolsheim. Une vigie y est présente et doit appeler à la mobilisation en cas d'évènement majeur.

Vous avez rencontré Marc Papinutti, directeur de cabinet d'Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, à Paris, mercredi 6 septembre. Qu'est-il ressorti de l'entrevue ?

On s'attendait à une entrevue assez courte, mais elle a duré une heure et demie. Marc Papinutti connaît très bien ses dossiers et nous a écoutés. Aucune décision définitive sur le maintien ou non du projet, mais Vinci va devoir apporter des éléments complémentaires après l'avis négatif prononcé par le Conseil national de protection de la nature (CNPN) sur les mesures compensatoires. Marc Papinutti a proposé de faire un relevé écrit de nos échanges, qu'il nous transmettra d'ici la fin de semaine avant d'en rediscuter avec Nicolas Hulot, le ministre d'État de la Transition écologique et solidaire. On peut considérer que l'on a gagné trois mois sur le calendrier, même si Vinci veut poursuivre certains travaux préparatoires. De plus, beaucoup de recours sont encore en suspens sur le fond des textes. C'est pour cette raison que les procédures de remembrement n'ont pas encore réellement débuté.

Qu'avez-vous prévu pour les jours qui viennent ?

Nous ne sommes pas des personnes violentes et nous ne voulons pas que ce qui s'est passé à Sivens en 2014 [NDLR : la mort d'un zadiste, Rémi Fraisse, à la suite d'affrontements entre forces de police et manifestants] se reproduise. C'est pour cela que nous demandons un moratoire. Mais nous restons déterminés et nous sommes très vigilants. 

Timothée Loubière

Imprimer la page

Fil info

11:41
Alsace

Un Alsacien en lice pour devenir le meilleur biérologue de France

10:13
Alsace

A Fessenheim, les annonces d'Emmanuel Macron sur le nucléaire provoquent une « grosse colère »

17:27
Alsace

Alsace : disparition du professeur Luc Montagnier, prix nobel de médecine 2008

16:40
Alsace

Reichsfeld : un énorme dépôt de déchets possiblement amiantés dans la forêt

15:32
Alsace

Deux pompiers agressés en pleine opération de secours à Marckolsheim

14:30
Alsace

Mort ce matin de Jean-Claude Muller, président du Ski Club de la Vallée de Wesserling, sur les pistes du Markstein

12:30
Alsace

Europa-Park, le plus grand parc d'attractions allemand s'apprête à recruter 500 personnes

15:40
Alsace

En marge de la foire européenne de Strasbourg, se déroule la journée des maires et des présidents des intercommunalités du Bas-Rhin

10:10
Alsace

Des salariés du site de Safran à Molsheim ont appelé à un mouvement de grève et se sont réunis devant le site vendredi 10 septembre

14:33
Alsace

Découverte d'engins explosifs, d'uranium et d'écussons nazis lors d'une perquisition à Rouffach

15:34
Alsace

Un variant californien du Covid-19 a été détecté à Saverne, dans le Bas-Rhin.

14:16
Alsace

Un obus de 40 cm de long a été découvert ce matin au sud d'Haguenau.

14:59
Alsace

Des lycéens mulhousiens ont remporté le trophée de l'actualité de l'opération "Journaliste un jour" pour leur article sur l'EuroAirport.

11:48
Alsace

Une reconstitution a lieu dans l'ancien appartement de Jean-Marc Reiser à Schilltigheim, un mois après ses aveux dans l'affaire Le Tan.

17:13
Alsace

Le fabricant de chariots de supermarchés Caddie va regrouper ses activités sur le seul site de Dettwiller (Bas-Rhin) et supprimer 51 emplois

11:53
Alsace

Les recherches pour retrouver un Alsacien et un Vosgien disparus dans un accident de motoneige au Québec suspendues.

15:42
Alsace

Carambolage et bouchon entre Ostheim et Guémar dans le sens Colmar/Strasbourg, une personne blessée.

15:08
Alsace

Colmar première du classement des meilleures destinations européennes en 2020, réalisé par European Best Destinations.

13:44
Alsace

L’Aéroclub du Haut-Rhin, créé sur l’un des plus anciens aérodromes de France, fête vendredi son 90e anniversaire.

18:12
Alsace

La vigilance orange crue a été levée dans le Bas-Rhin, qui repasse en vigilance jaune, comme le département Haut-Rhinois.