Vous êtes ici

Par Mira Dönges et Julika Kott

En Haute-Loire, le milieu aquatique est confronté à plusieurs menaces: pollution, constructions humaines et réchauffement climatique. De nombreux acteurs locaux se mobilisent pour tenter de parer leurs effets néfastes.
Leur travail est d'autant plus déterminant que le département se trouve en tête de bassin de nombreux cours d’eau en France, ce qui lui confère une responsabilité particulière pour la qualité de l'eau.

Télécharger l'original

[ Plein écran ]

Une perche est attrapée en « no kill » dans le lac du Bouchet

[ Plein écran ]

Dans le Conservatoire National du Saumon Sauvage, des poissons sont fécondés artificiellement, élevés par milliers, puis lâchés dans la nature pour repeupler les rivières

[ Plein écran ]

Ces sondes servent à déterminer la qualité de l’eau

[ Plein écran ]

Yann Forlorou, animateur de pêche la relâche rapidement

[ Plein écran ]

Roberto Epple est le président de l’association « SOS Loire vivante » ; il se bat pour l’aménagement des barrages

[ Plein écran ]

Pour évaluer l’impact d’une pollution au lisier, la Fédération de la pêche de la Haute-Loire compte les poissons qui restent

Imprimer la page