Vous êtes ici

Par Inès Guiza et Héloïse Décarre

Éliane, Laurine, Soline, Pauline et Manon. Plusieurs générations mais un métier : elles sont agricultrices.
Si elles ont vécu des expériences de vie différentes, elles ont toutes dû redoubler d’efforts pour trouver leur place dans un milieu traditionnellement masculin.
Mais peut-être plus pour longtemps : chez elles, en Haute-Loire, presque la moitié des chefs d’exploitation sont des femmes.

Télécharger l'original

[ Plein écran ]

Les associées, Pauline et Eliane, viennent de lâcher leurs vaches à lait, près de leur exploitation à Couteuges

[ Plein écran ]

Soline se charge de transformer le lait en fromages, à Tence

[ Plein écran ]

Laurine Rousset, présidente des Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire, accueille un veau, né il y a quelques minutes

[ Plein écran ]

Manon sur l’exploitation familiale à Beaux

[ Plein écran ]

Soline et son patron, Jean-Régis, devant la bergerie

[ Plein écran ]

Laurine Rousset et Fabrice Bouquet, directeur de la FDSEA 43, devant l’exploitation de Laurine à Monlet

[ Plein écran ]

Manon et son père sur l’exploitation familiale

Imprimer la page