Vous êtes ici

En mars 2011, Yahia fait partie des premiers étudiants syriens à s'être soulevés contre le régime de Bachar-Al-Assad à Damas. 
Militant actif, il est arrêté puis torturé pendant des semaines par les services de renseignements du régime. Ils tentent d’acheter sa liberté contre sa participation aux manifestations pro-Bachar. Yahia refuse. Il est de nouveau emprisonné, mais sa famille réussi à monnayer sa liberté auprès des fonctionnaires entièrement corrompus. 
Yahia se réfugie alors au monastère du Père italien Paolo Dall’Oglio, où il reste caché pendant six mois. Avec l’aide de celui-ci, il s’enfuit en Egypte, puis, fait une demande d'exil politique à l'ambassade de Belgique. Mais c’est finalement avec un visa d'étude qu'il réussira à entrer dans ce pays. 
Aujourd'hui Yahia vit à Strasbourg où il étudie la littérature et les civilisations arabes. Une fois diplômé, il rêve de retourner en Syrie pour « servir son pays ». 

Milena PEILLON

Imprimer la page