Vous êtes ici

Moi, Maryline, auxiliaire de vie

Par : Sophie Motte

« Tout va très bien ». Maryline a 53 ans et est auxiliaire de vie. Comme dans la chanson « Tout va très bien madame la Marquise », les déconvenues et les difficultés s’accumulent au cours de ses journées : le travail est éprouvant tant physiquement que psychologiquement et les usagers chez qui elle intervient ont des pathologies de plus en plus complexes auxquelles il faut parvenir à s’adapter. Malgré cela, Maryline aime son travail et lorsqu’elle se rend chez les personnes, l’unique objectif est de faire en sorte que pour eux : « Tout aille très bien ».

Quand on parle du loup

Par : Clément Nicolas

Jean-Yves Poirot est éleveur de brebis en montagne à La Bresse, dans les Vosges, et Roland Marchal en plaine, à Landange, en Moselle. Tous les deux racontent leur désarroi face aux attaques de loups, dans l’exercice du métier qu’ils se sont choisi : « On n’est pas une entreprise comme les autres, on est avec du vivant. On ne s’adapte jamais, ce n’est pas acceptable pour notre métier. »

La selle, le corset et l'épée

Par : Léa Schneider

A l'heure de la start-up nation et des réseaux sociaux, autour du village de Barr en Alsace, trois artisans exercent des métiers qui paraissent sortis d'un roman historique. Sellière-bourrelière, corsettière ou forgeron, quelle place ces artisans hors du temps trouvent-ils aujourd'hui pour leur activité ?

Bosse et sois heureux

Par : Maxime Bossonney

Qui a dit qu'on ne pouvait pas être heureux au bureau ? En tout cas pas les Chief Happiness Officer (CHO). Ces garants du bonheur en entreprise sont chargés de créer un environnement favorable et agréable pour les salariés, à l'heure des burn-outs et autres problèmes de stress. Venus tout droit des Etats-Unis, et arrivés il y a deux ans en France, les Chief Happiness Officer se font progressivement une place dans les open-space. Nouveau métier utile ou superflu ? Organisateur d'apéro ou vrai travail de management ? Rencontre avec deux CHO à Paris.

Les dopés du quotidien

Par : Wyloën Munhoz-Boillot

Travailler toujours plus vite, être le meilleur, faire du chiffre … Dans cette course effrénée à la performance et au gain, nombreux sont ceux qui craquent et se tournent vers les produits dopants (alcool, drogues, médicaments). Portraits croisés de ces dopés du quotidien. 

Derrière le guichet

Par : Thomas Porcheron

Pôle Emploi est régulièrement pris pour cible dans les débats sur le chômage. Inefficace, lente, laxiste ou au contraire trop sévère, l'institution est l'épicentre des critiques, auxquelles les conseillers sont chaque jour confrontés. Mélanie Gaspard et Stéphane Gutfreund, derrière le guichet, sont convaincus d'apporter une aide précieuse aux demandeurs d'emploi. Malgré les insultes des usagers, les objectifs irréalistes et le poids de la hiérarchie, ils aiment leur métier. Derrière leur optimisme pointe toutefois le regret d'un manque de reconnaissance de la société. 

La grande muette sort du silence

Par : Diane Sprimont

Morgane et Marie* avaient réalisé leur rêve : s'engager dans l'Armée pour servir la France. Une fois dans les rangs, c'est la désillusion. Elles réalisent que le surnom donné à l'Armée,  la grande muette. "porte bien son nom".  Violences physiques, harcèlement moral et sexuel faisaient partie de leur quotidien. Elles racontent un cauchemar qu'elles ont dû affronter dans le silence. Aujourd'hui, leur képi et leurs idéaux sont rangés au placard.  *Le prénom a été modifié

Au service de Dieu et des hommes

Par : Franziska Gromann

Etre prêtre, c’est aussi un métier, ou des métiers. Jean Stahl est prêtre depuis plus de 40 ans dans le diocèse de Strasbourg. En mai 68, il milite à la JEC (Jeunesse étudiante chrétienne), veut réformer l’Education nationale, la vie dans les lycées, il songe un temps à un engagement politique… Finalement,il se mettra au service de l’Eglise. Il raconte aujourd’hui son itinéraire dans une institution confrontée à une crise du nombre, où le nombre de messes suit la courbe descendante du nombre de pratiquants. 

Loin du bureau

Par : Julie Munch

Voir ses collègues à travers un écran, travailler depuis son canapé. Grâce aux nouvelles technologies, le télétravail se développe. De plus en plus d’entreprises se passent de bureaux et travaillent à distance avec leurs employés parfois aux quatre coins de la France ou du monde. L’objectif ? Réduire les couts, la pollution. Mais le télétravail amène avec lui son lot de questions. Isolement, manque de synergie entre les collègues. Témoignage de Jessy Haug, chef d’entreprise en télétravail.

Oui Cheffe !

Par : Sophie Allemand

La cuisine, un métier d’homme ? Où sont les femmes cheffes ? Allons les chercher ! Souvent placées derrière les fourneaux à la maison, elles se font rares dans les brigades des grandes cuisines. En 2018, sur les 621 restaurants primés par le guide Michelin, seulement 16 d’entre eux sont tenus par des femmes. Une seule femme, Anne-Sophie Pic, détient les trois étoiles… Le prix « Femme chef » vient d’être créé : Fanny Rey l’a reçu en 2017. Expériences, anecdotes et questionnements : suivez Marion Goettle, 23 ans, dans la cuisine du Café Mirabelle qu’elle a récemment ouvert à Paris. Écoutez le point de vue d’élèves de terminale en alternance cuisine au Lycée Guebwiller en Alsace et celui de Louise Jacob, cheffe adjointe du restaurant Pottoka à Paris.

Imprimer la page