Vous êtes ici
09/02/22
17:05

Tunnel de Rungis: dialogue de sourds sous les voies à Schiltigheim

Ce point de passage entre Schiltigheim et Cronenbourg déchaîne les passions. Fermé aux véhicules depuis deux mois, ce boyau accidentogène était au cœur des invectives lancées à la réunion publique de la mairie de Schilick, le 8 février.

Le tunnel de Rungis est autorisé en double-sens pour les cyclistes et les piétons. © Camille Lowagie

« De toute façon, les décisions sont déjà prises donc on n'a rien à dire » : le cri traverse la salle paroissiale de Schiltigheim, sous les applaudissements de l’assemblée. Plus de 150 personnes sont présentes à la réunion publique organisée par la municipalité, à 18 heures ce mardi. Pour la maire, Danielle Dambach, soutenue par l’Eurométropole, il s’agit de poser le bilan de l’expérimentation de fermeture aux véhicules du tunnel de Rungis, qui relie Cronenbourg et Schiltigheim. Dans une salle comble, riverains, usagers, associations et travailleurs se dressent face aux élus, témoignant de l’impact sur leur quotidien. Les débats sont vifs, les opposants massés à l’avant et les adhérents à l’arrière, le tout dans une ambiance de foire aux mécontentements.

« Vous avez interdit la circulation des voitures sans rien demander à personne, vous trouvez ça normal ? lance un habitant du quartier à la maire.  Votre décision était brutale, fallait s’attendre à ce que la réponse soit brutale ! » Danielle Dambach reconnaît l’avoir décidé le 13 décembre sans consultation citoyenne, afin d’assurer « la sécurité de tous ». Quelques mois plus tôt, un accident - pour la mairie, une altercation selon un opposant -, impliquant un conseiller municipal et un chauffard avait précipité sa fermeture aux voitures.

Ouvert depuis 1852 sous les voies ferrées, le tunnel « n’est pas tout à fait conforme » aux normes de sécurité actuelles. Il y fait noir, le passage est si étroit qu’une voiture n’y croise pas un vélo (avec une moyenne de 4,20 mètres de large) et débouche sur un virage. Dans ce boyau que tous reconnaissent très dangereux, piétons, cyclistes et automobilistes devaient coexister.

Trouver une solution immédiate

Élargir le tunnel n’est pas une solution envisagée par la mairie, puisqu’il faudrait des années pour que la SNCF réalise les travaux (si toutefois elle l’accepte), et les riverains ont besoin d’une solution rapide. Les associations cyclistes le défendent : il faut dédier le tunnel aux mobilités douces, pour apaiser la circulation des piétons, des familles en poussettes, des personnes à mobilité réduite et, bien sûr, des vélos. Un cycliste qui emprunte le tunnel quotidiennement atteste que ces usagers « craignent pour leur vie dès qu’ils entendent une voiture s’engouffrer dedans ». Applaudissements au fond de la salle.

Pour les automobilistes, qui doivent maintenant emprunter l’unique autre point de passage entre ces deux quartiers, le tunnel des Deux-Ponts, c’est une autre histoire : « Un enfer, on met jusqu’à vingt minutes de plus pour faire le même trajet », dénonce une riveraine, dont le parcours est allongé de 800 mètres. Ce constat est implacable, même pour l’Eurométropole : le trafic est congestionné aux heures de pointe. Le petit tunnel de Rungis est un raccourci à travers la zone résidentielle pour éviter ce nœud routier.

Les débat sont animés à la salle Kléber de Schiltigheim. © Camille Lowagie

Les comptages de l’Eurométropole ont révélé qu’il était emprunté par environ 1400 véhicules et 17 vélos par jour en semaine avant sa fermeture. Des chiffres peu représentatifs, pour l’un comme pour l’autre moyen de transport, car ils ont été réalisés en plein hiver de pandémie, lorsque de nombreux habitants étaient en télétravail et les cycles au garage. « Franchement, c’est bidon, tout ça pour 17 vélos par jour… » déplore néanmoins un entrepreneur du quartier.

Une circulation qui va s’intensifier

Le micro circule, et chacun y va de son commentaire. « Et la pollution que ça engendre les bouchons, vous y avez pensé ? » « Ça va devenir un dépôt d'ordures et un squat de gens pas très conseillés ! » « Les secours, pour venir sauver une vieille dame d’un arrêt cardiaque, ils mettront aussi un quart d’heure de plus ? » 

D'autant que la circulation dans le secteur va s’intensifier : en plus de l’arrivée du tramway en 2026, les quartiers sont en plein développement de part et d’autres du tunnel. Une nouvelle zone d’habitation voit le jour côté Schilick, le quartier Fischer, et la zone d’activité autour du Marché Gare côté Cronenbourg est toujours plus fréquentée. « Ça rime à quoi de mettre une piste cyclable en face du Ikea, vous croyez qu’on peut foutre un canapé sur un porte-bagage ? » s'agace l’entrepreneur.

Lire aussi : Tunnel de Rungis : des opposants à la fermeture ont manifesté devant la mairie

Le ton monte encore d’un cran au premier rang lorsque les solutions envisagées par l’Eurométropole sont présentées. Rouvrir le tunnel aux voitures n’en fait pas partie : elle propose d’améliorer les aménagements autour du passage des Deux-Ponts pour fluidifier le trafic, toutes mobilités confondues. Mais les délais de commande ne permettent pas de les installer immédiatement : « Vous pouvez fermer le tunnel tout de suite mais va vous falloir trois mois pour nous mettre un feu rouge ? » Impossible pour Danielle Dambach de terminer ses phrases sans être interrompue par des représentants de l’association du quartier du Nouvel Abattoir de Cronenbourg (AHQNAC). 

C’est à Béatrice Bulou, vice-présidente de l’EMS chargée de la voirie et l’aménagement de l'espace public, que la maire confie le mot de la fin. Un rappel des solutions proposées qui seront mises en place prochainement : « C’était juste une présentation de votre projet, pas une consultation démocratique », constatent plusieurs riverains. Lorsqu’elle évoque la nouvelle ligne de bus envisagée pour désenclaver l’est du tunnel, présentée par le président de la CTS (également adjoint au maire), Béatrice Boulu est instantanément huée par le premier rang. « Bon, visiblement ils n’en veulent pas de cette ligne, donc ce n’est pas la peine de vous fatiguer à la CTS. Merci beaucoup et bonne soirée à tous. » C’est dans ce dialogue de sourds que la salle se vide, avant que les esprits ne s’échauffent à l’extérieur.

Camille Lowagie

Imprimer la page

Fil info

11:41
Alsace

Un Alsacien en lice pour devenir le meilleur biérologue de France

10:13
Alsace

A Fessenheim, les annonces d'Emmanuel Macron sur le nucléaire provoquent une « grosse colère »

17:27
Alsace

Alsace : disparition du professeur Luc Montagnier, prix nobel de médecine 2008

16:40
Alsace

Reichsfeld : un énorme dépôt de déchets possiblement amiantés dans la forêt

15:32
Alsace

Deux pompiers agressés en pleine opération de secours à Marckolsheim

14:30
Alsace

Mort ce matin de Jean-Claude Muller, président du Ski Club de la Vallée de Wesserling, sur les pistes du Markstein

12:30
Alsace

Europa-Park, le plus grand parc d'attractions allemand s'apprête à recruter 500 personnes

15:40
Alsace

En marge de la foire européenne de Strasbourg, se déroule la journée des maires et des présidents des intercommunalités du Bas-Rhin

10:10
Alsace

Des salariés du site de Safran à Molsheim ont appelé à un mouvement de grève et se sont réunis devant le site vendredi 10 septembre

14:33
Alsace

Découverte d'engins explosifs, d'uranium et d'écussons nazis lors d'une perquisition à Rouffach

15:34
Alsace

Un variant californien du Covid-19 a été détecté à Saverne, dans le Bas-Rhin.

14:16
Alsace

Un obus de 40 cm de long a été découvert ce matin au sud d'Haguenau.

14:59
Alsace

Des lycéens mulhousiens ont remporté le trophée de l'actualité de l'opération "Journaliste un jour" pour leur article sur l'EuroAirport.

11:48
Alsace

Une reconstitution a lieu dans l'ancien appartement de Jean-Marc Reiser à Schilltigheim, un mois après ses aveux dans l'affaire Le Tan.

17:13
Alsace

Le fabricant de chariots de supermarchés Caddie va regrouper ses activités sur le seul site de Dettwiller (Bas-Rhin) et supprimer 51 emplois

11:53
Alsace

Les recherches pour retrouver un Alsacien et un Vosgien disparus dans un accident de motoneige au Québec suspendues.

15:42
Alsace

Carambolage et bouchon entre Ostheim et Guémar dans le sens Colmar/Strasbourg, une personne blessée.

15:08
Alsace

Colmar première du classement des meilleures destinations européennes en 2020, réalisé par European Best Destinations.

13:44
Alsace

L’Aéroclub du Haut-Rhin, créé sur l’un des plus anciens aérodromes de France, fête vendredi son 90e anniversaire.

18:12
Alsace

La vigilance orange crue a été levée dans le Bas-Rhin, qui repasse en vigilance jaune, comme le département Haut-Rhinois.