Vous êtes ici
19/02/21
11:18

La boîte à musique, gardienne du tempo

Depuis 10 ans, ces studios de répétitions tenus par Romain Jean permettent aux musiciens strasbourgeois de jouer en paix.

[ Plein écran ]

Romain Jean, retraité et patron de La boîte à musique, seuls studios de répétition du centre-ville de Strasbourg. © Marie Vancaeckenbergh

C’est un endroit qu’on ne trouve pas au premier coup d'œil. Située rue Adèle Riton, entre la place de Haguenau et la gare de Strasbourg, la Boîte à musique apparaît à ceux qui aiment lire les petits écriteaux des portes d’entrées… Et osent sonner. Une fois dans l’immeuble, il faut encore descendre quelques marches pour pénétrer dans cette "fabrique de musique", comme aime la nommer Romain Jean, le propriétaire. "Ici, on fait de la répétition musicale, présente-t-il, des musiciens de tout niveau viennent pour jouer parce qu’ils ne peuvent pas faire de bruit chez eux." 

Dans ce petit local aux couleurs vives, tout est fait pour les passionnés de musique. "Je dispose de huit salles. Toutes sont équipées de batterie, de sono et d’amplis et trois d'entre elles ont un piano droit", détaille le septuagénaire en ouvrant tour à tour les portes du local pour dévoiler toutes ses pièces. Dans la première, un professeur donne un cours de guitare. La deuxième abrite un jeune d’une vingtaine d’années, plongé dans le noir, car dit-il, "c’est mieux pour se concentrer sur le chant". En salle 5, un petit groupe de trois hommes répète quelques morceaux rock. Tout au fond du couloir, un homme tape frénétiquement sur la caisse claire. L’ensemble pourrait paraître cacophonique. Mais Romain Jean a pensé à tout : "Toutes les pièces sont traitées acoustiquement". Seules quelques portes mal fermées laissent entendre des bruits d’ampli mal réglé et des sons de grosse caisse. 

Réglé comme du papier à musique

"Ça se passe très bien, se réjouit le propriétaire, on se fait confiance." Le système est simple : les musiciens achètent un carnet de tickets et viennent jouer quand ils le veulent. Une heure d'entraînement vaut un ticket. Et un ticket, quelques euros. "Les groupes doivent réserver, mais ont la priorité sur les personnes seules. C’est plus difficile pour eux de trouver un endroit où répéter", précise le gérant. Pas de liste d’attente : “En temps normal, on est ouvert tous les jours, même le dimanche, de 8 h 30 jusqu'à minuit, voire plus. Mais avec le couvre-feu, je dois fermer à 18 h." Romain Jean peut tout de même compter sur les habitués pour s’en sortir malgré les restrictions sanitaires. "Je suis connu, j’ai une bonne clientèle. Avant la pandémie, je voyais environ 160 personnes par jour. La porte d’entrée s’ouvre des milliers de fois par semaine, calcule-t-il. Je sais aussi que dès que les conditions seront de nouveau réunies, il y aura du monde. À la fin du premier confinement, j’ai retrouvé tous les passionnés." 

Le bon timing

Aficionado de musique, Romain Jean, l’est lui-même : "Plus jeune, j’étais saxophoniste. Puis je me suis mis à la batterie." Il y a dix ans, il est passé du petit siège des percussions à celui du bureau situé à l’entrée des lieux. "Je me rendais ici pour prendre des cours. Un jour, le directeur de l’école a décidé de vendre les locaux", raconte-t-il. Lui travaillait à l’époque comme voyageur représentant placier. "Comme ma retraite arrivait et que je ne voulais pas rester sans rien faire, j’ai décidé de les racheter et de les aménager en lieu de répétition", poursuit-il. Accueillir le bruit des instruments, se rendre aux concerts de ses clients, partager son amour de la musique… Romain Jean a enfin trouvé son violon d’Ingres. 

Marie Vancaeckenbergh

Imprimer la page

Fil info

11:21
Culture

Le jury du prix Médicis dévoile sa sélection de 13 romans en français, parmi lesquels "Le Voyage dans l'Est" de Christine Angot.

12:36
Culture

4 personnes condamnées pour homicides et blessures involontaires après l'effondrement de la scène prévue pour un concert de Madonna en 2009.

12:29
Culture

La poétesse Amanda Gorman, repérée lors de l'investiture de Joe Biden, va être publiée en Français.

12:39
Culture

Germaine Acogny, danseuse et chorégraphe franco-sénégalaise, a reçu le Lion d'or de danse 2021 de la Biennale de Venise.

16:34
Culture

L'écrivain Winston Groom, auteur de Forrest Gump est mort à l'âge de 77 ans.

15:09
Culture

Universal France cesse toute collaboration avec le rappeur Freeze Corleone, accusé de provocation à la haine raciale.

14:12
Culture

Lacoste cesse sa collaboration avec Roméo Elvis à cause des accusations d'agressions sexuelles à son encontre.

11:56
Culture

Roger Carel, voix d'Astérix et de Mickey Mouse, est mort à 93 ans.

17:55
Culture

150 personnes ont manifesté devant l'ambassade de France à Bagdad contre la publication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet.

17:26
Culture

L'acteur Enrique Irazoqui, qui avait joué le Christ dans l'Evangile selon saint Matthieu de Pasolini, est mort à 76 ans.

16:13
Culture

Marie-Sophie Lacarrau remplace Jean-Pierre Pernaut au 13 Heures de TF1

15:54
Culture

Des membres de la nouvelle assemblée des César dénoncent un manque de transparence concernant le maintien de Roman Polanski.

15:04
Culture

La ministre de la culture annonce une cinquantaine de millions d'euros pour soutenir le secteur de l'audiovisuel.

14:54
Culture

France Inter est restée la radio la plus écoutée cet été, devant RTL et Franceinfo.

15:43
Culture

Des paléontologues ont trouvé le plus vieil échantillon de sperme fossilisé. Préservé dans un coquillage, il aurait 100 millions d'années.