Vous êtes ici
07/09/21
18:34

Bolsonaro et les réseaux sociaux : une histoire de modération

Le président brésilien vient de prendre un décret pour limiter la modération des réseaux sociaux. Très actif depuis ses débuts sur les réseaux et friand de fausses informations, Jair Bolsonaro est accusé par ses détracteurs d'encourager la désinformation, moins d'un an avant les élections.

 

Le chef d'Etat brésilien aux sept millions de followers sur Twitter et aux quinze millions d'abonnés sur Facebook, Jair Bolsonaro, veut s'attaquer à « la censure » des réseaux sociaux. Face à « la suppression arbitraire et injustifiée de comptes, profils et contenus par les fournisseurs », l'exécutif brésilien aimerait assouplir les règles de modération de ces plateformes. Le décret pris le 6 septembre ne précise pas comment le gouvernement entend contraindre ces géants du numérique.

Du haut de ses 66 ans, Jair Bolsonaro, est loin d'être un millénial mais il est un habitué des réseaux sociaux. Lors de sa campagne en 2018, l'ancien militaire et député a réussi à rassembler des millions d'électeurs par ce biais. Fausses informations, déclarations démagogiques ou insultantes se mélangent aux annonces officielles. Une utilisation des réseaux semblable à celle de Donald Trump. Et tout comme l'ancien président américain, Jair Bolsonaro s'est aussi frotté aux modérations de ces plateformes. En mars 2020, en pleine pandémie, qu'il qualifie de « grippette », il partage des photos et vidéos de lui dans un bain de foule grouillant en train de serrer des mains et d'embrasser ses partisans. Twitter supprime deux de ses tweets, contraires aux consignes de santé publique mises en place. Sur Youtube, c'est une quinzaine de vidéos qui seront supprimées, dont une dans laquelle il compare le Covid-19 au sida.

Qu'il l'utilise pour minimiser la pandémie ou évincer ses détracteurs, les fausses informations représentent un véritable outil politique de « Bolsomito ». Il en vient même a bloqué 176 comptes de journalistes et membres du Parlement en août. Dernièrement, c'est le système électoral par voie électronique qu'il remet en cause sur son compte Twitter. Un moyen de légitimer un potentiel futur échec aux élections présidentielles d'octobre 2022.

Dans ce nouveau décret, le gouvernement entend mettre en place la notion de « juste motif » pour justifier la suppression de contenus ou la suspension de comptes d'utilisateurs. « Son objectif [celui du chef de l’Etat] n’est pas de protéger la liberté d’expression, ce qu’il veut, c’est empêcher que la désinformation et le discours de haine que ses partisans et lui disséminent continuent à être retirés des plates-formes », a réagi Alessandro Molon, député d’opposition et rapporteur du texte encadrant la pratique d’Internet au Brésil.

À l'approche de l'échéance présidentielle, Jair Bolsonaro voit sa cote de popularité dégringoler depuis plusieurs mois. En cause, une gestion calamiteuse de la crise sanitaire avec près de 600 000 morts au Brésil et une crise économique inévitable. Grâce à cette disposition, le président sortant espère user, en toute liberté, de ses outils favoris pour reconquérir les Brésiliens : la démagogie et les fake news.

Iris Bronner

 

Imprimer la page

Fil info

15:28
Monde

Ukraine : un corps avec les mains liées a été exhumé près de la ville d'Izioum, qui a été reprise aux Russes

15:15
Monde

À Samarcande, le premier ministre indien Narendra Modi dit à Poutine que ce n'est « pas le moment de faire la guerre »

14:01
Monde

À cause de bombardements et d'inondations, des centaines de djihadistes de Boko-Haram ont fui le Nigéria pour le Niger

13:52
Monde

Selon les autorités pro-russe, une explosion à Lougansk a tué le procureur général de l'administration séparatiste et son adjoint

13:11
Monde

Selon la cité du Vatican, le pape François ne se rendra pas aux funérailles d'Elizabeth II, lundi 19 septembre

13:07
Monde

Ukraine: un procureur séparatiste tué par une explosion dans l'est (selon les autorités)

12:51
Monde

Ukraine : au moins « dix salles de tortures » ont été découvertes par les autorités dans la région de Kharkiv reprise aux Russes

12:19
Monde

Le Kirghizistan annonce un cessez-le feu après l'escalade des affrontements à la frontière avec le Tadjikistan

12:01
Monde

La Russie appelle à des "mesures urgentes" pour mettre fin à l'escalade entre le Tadjikistan et le Kirghizstan qui a fait 18 blessés

11:55
Monde

Le président turc Recep Tayyip Erdogan souhaite mettre fin "au plus vite", à la guerre en Ukraine

11:24
Monde

Liban: Un homme et son fils ont braqué une banque pour récupérer leurs économies bloquées, le troisième en moins de 48h

11:15
Monde

Londres : L'accès à la queue pour espérer apercevoir le cercueil d'Elizabeth II est suspendu à cause de la trop grande affluence

11:11
Monde

Ukraine: l'ONU veut envoyer une équipe à Izioum pour enquêter sur les allégations de charniers

11:06
Monde

L'industriel indien Gautam Adani est devenu la deuxième personne la plus riche du monde selon le classement Forbes des milliardaires

11:05
Monde

Sept morts après de violentes intempéries dans le centre de l’Italie

10:59
Monde

En Chine, un violent incendie frappe un gratte-ciel dans le centre du pays

10:49
Monde

Énergie : les géants du secteur "n'ont rien fait pour mériter" leurs superprofits, selon le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz

10:47
Monde

Kirghizstan: une ville frontalière du Tadjikistan bombardée en pleine escalade des tensions

10:43
Monde

Le président chinois Xi Jinping appelle à remodeler l'ordre international lors d'un sommet en Ouzbékistan

10:26
Monde

Uber victime d’un piratage informatique conséquent, le hackeur affirme être un jeune homme de 18 ans